Port autonome de Kribi : le terminal polyvalent entre en activité

La plateforme a reçu lundi dernier un bateau qui a déchargé plus de 3000 canalisations pour un projet d’accès à l’eau potable.

Une autre date à marquer dans les registres du Port autonome de Kribi (PAK) : le 21 janvier 2019. Ce jour-là, le terminal polyvalent, géré par le consortium camerounais Kribi Polyvalent Multiple Operators, est officiellement entré en activité. Il a reçu son premier navire commercial. En provenance de la Chine, ce bateau a déchargé au quai polyvalent du port de Kribi, 3111 canalisations destinées au Projet d’alimentation en eau potable de la ville de Yaoundé et ses environs à partir du fleuve Sanaga.

D’après les responsables du PAK, la mise en exploitation du terminal polyvalent vient consolider l’attractivité de ce port qui est un gros projet de transformation économique du Cameroun. Au secteur des douanes du Sud II, on affirme que l’opérationnalisation du terminal polyvalent du PAK permettra d’améliorer le niveau de mobilisation des recettes douanières. « On peut désormais affirmer que le PAK est une place portuaire de référence pour les opérations logistiques à destination du Cameroun et de la sous-région », a souligné le chef de secteur douanes du Sud II, Norbert Belinga.

Pour le moment, l’exploitation du terminal polyvalent par KPMO se fait en régie. Ce sera pour une durée de deux ans, le temps nécessaire pour le PAK de sélectionner un nouveau partenaire capable de mettre en valeur efficacement l’infrastructure. Un appel a d’ailleurs été lancé dans ce sens et cinq entreprises sont pré-qualifiées. On retient aussi que l’enjeu de l’exploitation en régie du terminal polyvalent est de maintenir un niveau de productivité élevé, accompagné de tarifs de manutention compétitifs et adaptés. Cette combinaison, apprend-on, permettra aux compagnies maritimes de planifier sereinement leurs escales au port de Kribi et bénéficiera aux opérateurs économiques camerounais et sous régionaux.

Avec un tirant d’eau de 16 mètres, le terminal polyvalent qui est désormais en service, accueille des navires conventionnels de 25 à 30 000 DWT (deadweight tonnage). Si on prend en compte les meilleures pratiques internationales pour établir le tonnage moyen par jour travaillé, on pourrait se situer autour de 1200 tonnes par jour. Sur la base d’une à deux escales mensuelles, le trafic moyen que le PAK estime pouvoir traiter, lors des deux années de régie, se situe entre 400 000 et 500 000 tonnes.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category