Cameroun - Soudan: des liens historiques

Le pays d’Omar Hassan Ahmed el-Bechir a célébré mardi pour la première fois sa fête nationale, un an après l’ouverture de son ambassade à Yaoundé

Beaucoup parmi ceux qui ont reçu quelques jours auparavant le carton d’invitation de S.E Elzein Ibrahim Hussein Hassan, ambassadeur du Soudan au Cameroun, les conviant mardi soir à l’Hôtel Hilton de Yaoundé à la célébration du 63e anniversaire de l’indépendance de ce pays n’en revenaient pas. Car, ils ne savaient pas que le pays du président Omar Hassan Ahmed el-Bechir disposait déjà d’une représentation diplomatique au Cameroun.

Celle-ci n’a ouvert ses portes qu’il y a à peine un an au quartier du Golf à Yaoundé. « L’ouverture de l’ambassade vient ainsi confirmer l’estime que S.E le président Omar Hassan Ahmed el-Bechir et le Soudan ont pour le Cameroun et son peuple frère. Ces deux pays sont attachés par des liens historiques, sociaux, culturels, politiques et par des intérêts communs, ainsi que par la présence d’une communauté soudanaise répartie dans différentes villes du Cameroun et vivant en harmonie avec leurs frères camerounais et vice versa », a souligné Elzein Ibrahim Hussein Hassan.

Pour le diplomate soudanais, son pays demeure de par sa position géographique et son histoire, l’intersection, le centre et le carrefour culturel et social de l’Afrique. « Il est le creuset qui a fusionné les différentes parties du continent, du nord au sud, de l’est à l’ouest, en passant par le Centre », dira-t-il.

D’où le choix du thème de cette célébration : « Je suis Africain, je suis Soudanais» qui est, selon lui, « une invitation pour accélérer l’intégration continentale ». Depuis des années, le Cameroun et le Soudan entretiennent une coopération solide dont le domaine culturel reste le principal axe et ce à travers la formation au niveau universitaire.

Au cours de l’année 2018, plus de 70 étudiants camerounais supplémentaires ont été admis dans des facultés et écoles de formation de ce pays doté de plus de 70 universités et facultés. « La coopération dans ce domaine va connaitre dans un avenir proche une augmentation sensible, notamment après la finalisation des accords bilatéraux nécessaires et la conclusion des projets d’accords dans le domaine économique, commercial et dans bien d’autres domaines d’intérêts communs », soulignera l’orateur.

Plusieurs membres du gouvernement, conduits par Adoum Gargoum, ministre auprès du ministre délégué chargé de la Coopération avec le monde islamiques, étaient présents à cette cérémonie.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category