Minedub : 2019 sous le signe du travail bien fait

Dans le cadre des vœux de Nouvel an, le ministre Laurent Serge Etoundi Ngoa a également recommandé au corps enseignant assiduité et discipline.

Le ministre de l’Education de base (Minedub), Laurent Serge Etoundi Ngoa, n’est pas passé par quatre chemins pour décrier, mardi dernier, les dysfonctionnements qui minent cette institution. C’était cours de la cérémonie de présentation des vœux de Nouvel an adressés à lui et à son secrétaire d’Etat, Kilo Vivian Asheri. Avant toute chose, Laurent Serge Etoundi Ngoa a dit que les lenteurs liées au traitement des dossiers, l’absentéisme des enseignants dans leurs zones d’affectation et le manque d’intégrité, entre autres, doivent prendre fin. Des mises en garde qui découlent des recommandations de la concertation des services centraux et déconcentrés de ce département ministériel qui s’est tenue les 21 et 22 janvier dernier.

C’est dans le but d’assurer une éducation de qualité aux jeunes Camerounais et une gouvernance axée sur les résultats que le ministre s’est voulu clair envers la communauté éducative. « On leur a rappelé tous les principes de bonne gouvernance en tant qu’encadreurs. Aux parents, on a rappelé leurs responsabilités. Nous devons nous mettre ensemble pour encadrer nos enfants et en ce qui nous concerne, nous avons décidé de travailler sur des bases transparentes où nous allons partager les moyens et les idées pour que le système éducatif que nous voulons voir moderne dans les années à venir puisse véritablement l’être », a indiqué Laurent Serge Etoundi Ngoa.

Avant la présentation des vœux, parole a été donnée au secrétaire général du Minedub, Ebone Paul Tiku. Ce dernier, en parlant au nom de toute la communauté éducative, a fait le bilan de la situation éducative au Cameroun, tant sur le plan infrastructurel, technique que matériel. Principalement la faible collaboration des responsables des collectivités territoriales décentralisées qui ne respectent pas toujours leurs cahiers de charges, l’insécurité liée aux actions de Boko Haram dans la région de l’Extrême-Nord avec un nombre croissant des déplacés rendant la gestion de leur scolarité difficile, l’arrêt du financement des activités d’éducation dans certains sites d’accueil des réfugiés… En réponse, le ministre rassure sur la continuité des constructions des écoles, des campements des maîtres dans les zones reculées et la mise en forme des nouveaux curricula entre autres. « Les curricula qu’on développe ne sont pas mauvais. Ils souffrent d’une absence d’appropriation par ceux qui doivent les exécuter. J’ai pris la décision d’organiser des sessions de formation au niveau régional et départemental », a affirmé le ministre. Des félicitations pour le travail bien fait n’ont pas manqué à l’occasion. Charles Nanga, inspecteur général des services au Minedub a ainsi été élevé au rang de la dignité de commandeur de l’ordre national de la valeur.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category