Manifestations illégales du MRC: 117 personnes interpellées

Ces individus ont été placés en garde à vue pour perturbation de l’ordre public et voies de fait diverses à Yaoundé, Bafoussam et Mbouda.

En dépit de leur interdiction dans plusieurs villes du Cameroun, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), s’est entêté à organiser des manifestations dites « marches blanches » samedi dernier. Ce, en violation des lois de la République. A Yaoundé, quelques militants de ce parti ont pris d’assaut le rond-point de la Poste centrale, avec à leur tête Paul Eric Kingué, ancien directeur de campagne de Maurice Kamto à la présidentielle d’octobre 2018.

Ce dernier a d’ailleurs été interpellé par les forces de maintien de l’ordre, ainsi que 116 autres personnes dans les villes de Bafoussam, Douala, Yaoundé et Mbouda. Fort heureusement, les autorités administratives, qui avaient préalablement interdit cette manifestation à Yaoundé, avaient mis en place un dispositif sécuritaire conséquent.

Ce maillage du centre-ville de la capitale a permis de contrôler quelques manifestants et de préserver le bon ordre. Ce déploiement des forces de maintien de l’ordre a été suivi par un point de presse conjoint du ministère de la Communication, René Emmanuel Sadi, et de son collègue de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, tard dans la nuit de samedi.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category