Accident ferroviaire d’Eséka: l’Ordre des avocats assiste les victimes

Après un communiqué rendu public lundi par le bâtonnier, l’accompagnement gratuit des avocats est effectif.

Un rescapé du drame ferroviaire d’Eséka bénéficie déjà de « l’assistance institutionnelle » de l’Ordre des avocats au Barreau du Cameroun. Il s’agit de Thierry Bogo Savom qui était dans le train 152 et se rendait à Douala ce 21 octobre. « Il déclare avoir un préjudice moral du fait du traumatisme causé par cette catastrophe. Il sollicite donc que ces frais médicaux soient remboursés pour les blessures subies ». L’explication est de Me Francis Djonko, chef du pool-Yaoundé de la cellule d’accompagnement, deux jours après la diffusion du communiqué du bâtonnier, Me Jackson Ngnie Kamga. Ce dernier a annoncé la mise en place d’une Cellule d’aide et d’assistance juridique bénévole, au profit des victimes du drame ferroviaire survenu à Eséka le 21 octobre dernier. L’instance est placée sous l’égide de la Commission des droits de l’Homme du Barreau.
En effet, l’initiative du Barreau du Cameroun, « en conformité avec les exigences de sa responsabilité sociale », consiste à «  recevoir, orienter, et procurer les informations ou conseils juridiques aux victimes et personnes affectées par cette tragédie ». Par ailleurs, il est attendu de cette cellule de « documenter les statistiques à partir des fiches de renseignements ou de consultation (décès, blessés, ayants-droit et autres dommages matériels), le tout en vue de la protection de leurs droits ». Pour son fonctionnement optimal, la cellule s’appuie sur six pôles à Yaoundé, Douala, Buéa, Bamenda, Ngaoundéré et Bafoussam. Elle est également dotée des numéros de téléphone, permettant aux responsables des pôles d’être contactés par les victimes, lesquelles pourront également prendre son attache à l’adresse mail de la Commission des droits de l’Homme du Barreau (cdhbcameroon@gmail.com). Toutefois, le bâtonnier précise que « compte tenu de la délicatesse des missions dévolues à cette Cellule, un code éthique est en cours d’élaboration ». Ce document permettra de s’assurer du bon respect des règles de déontologie et d’éthique, de même que de l’encadrement des actes non-intéressés accomplis par les avocats travaillant au sein de la cellule.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie