Affaire Gbagbo-Blé Goudé: libération immédiate

Les avocats de l’ancien président ivoirien et de son ancien ministre de la Jeunesse demandent que leurs clients soient libérés.

Alors que se tient demain vendredi 1er février à la Cour pénale internationale (CPI) l’audience publique en appel relative à la remise en liberté de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, les avocats de ce dernier ont rendu mardi leur mémoire. Dans ce document, la défense réclame la libération immédiate de l’ancien président de Côte d’Ivoire et de son ancien ministre de la Jeunesse et leader du mouvement les Jeunes patriotes. Dans un rappel de l’acquittement des deux personnalités prononcé le 15 janvier dernier par la première chambre, la défense souligne que ces derniers sont des hommes libres avec le droit de se déplacer.

Mais, font face à des «circonstances exceptionnelles» ne leur permettant pas de se déplacer. Dans leur texte, les avocats de MM. Gbagbo et Blé Goudé dénoncent une sorte d’acharnement exercé par le procureur qui brandit un «risque de fuite» sans pour autant s’appuyer sur des «éléments concrets» de preuves. Tout comme ils tiennent à rappeler que nonobstant la convocation de ses 82 témoins et des milliers de documents brandis, Fatou Bensouda n’a pu prouver la culpabilité de leurs clients. Dans leur mémoire, les avocats critiquent également des «erreurs de droit» commises par les juges de la première Chambre. Me Emmanuel Altit, avocat principal de l’ancien chef de l’Etat ivoirien, invite ainsi les cinq juges d'appel à renvoyer l’affaire à la Chambre de première instance afin qu'elle se prononce.

 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category