Avancées des TIC: Attention aux risques!

Un forum sur la transformation digitale et la cyber-sécurité a abordé le sujet jeudi à Douala.

Le grand public n’est pas au bout de ses surprises en matière d’applications des Tic. La réalité virtuelle en 3D, la réalité augmentée, la robotique au sens large et bien d’autres aspects devraient sous peu entrer dans le quotidien des consommateurs Camerounais. C’est ce qui ressort d’un forum sur la transformation digitale et la cyber-sécurité, organisé ce jeudi 31 janvier 2019 à Douala par la firme PwC. « La vague arrive. Soit on la suit, en maximisant les avantages, soit on la subit », dira Nizar Yaiche, associé et chargé du conseil chez PwC en Tunisie, en visite professionnelle au Cameroun.

Si les avantages sont séduisants (améliorer une exploitation agricole grâce à des drones ; simuler une opération chirurgicale avant de passer au réel ; simulation d’une immersion en environnement de travail, etc.), ils ne vont pas sans risques. Les Tic ont leurs dérives, et pour un expert de l’Agence nationale des Technologies de l’Information et de la Communication (Antic), la question n’est plus de savoir s’il faut s’en prémunir, mais comment.

Pour Nizar Yaiche, il s’agit d’un enjeu vital. L’expert de PwC recommande une réponse en divers points : sponsoriser la cyber-sécurité, trouver des fonds, au plus haut niveau, pour payer la facture des actions à mener. La première de ces actions étant le deuxième pilier de la démarche : une stratégie de sécurisation. Ainsi, une entreprise pourra évaluer, au cours d’exercices réguliers ses pare-feu, après s’être équipée de mécanismes de détection. Bon à savoir, à l’occasion de la Journée du changement de mot de passe célébrée hier, 4 février, on a appris que plus de 700 millions de comptes seraient hackés à travers le monde. Comptes dont les mots de passe se retrouveraient en libre circulation sur Internet.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category