Vœux de Nouvel an: les populations de la Manyu prient pour le Cameroun

C’était au cours de la cérémonie organisée par l’Association des natifs de cette localité située dans le Sud-Ouest.

Des pas de danse et des chants patriotiques arrosés des prières. C’est dans cette ambiance que les fils et filles du département de la Manyu, région du Sud-Ouest résidant à Yaoundé ont célébré le maintien d’un des leurs au gouvernement par le président de la République Paul Biya dimanche 3 février 2019. Normal, Mengot Victor Arrey, occupe toujours le poste de ministre chargé de mission à la présidence de la République.

A cette occasion la grande famille de la Manyu lui a présenté les vœux de nouvel an. Ici, malgré la situation qui prévaut dans la région du Sud-ouest la ferveur patriotique n’est pas émoussée. Pour le président de la Manyu Elements Cultural and Development Association (MECDA), le Pr. Agbor Gabriel qui après avoir remercié l’assistance a déroulé le bien-fondé de ce regroupement de l’élite de ce département dont les activités tournent autour de son développement.

D’après lui tous doivent continuer de travailler main dans la main afin de mener à bien les projets, sociaux, économiques, culturels et académiques dans la perspective d’encadrer et soutenir les jeunes. Pour joindre la parole aux actes, le président MECDA a annoncé que des prix et des bourses d’une valeur de 500 000 F seront distribués aux élèves méritants. Concernant les mouvements qui se déroulent dans les deux régions d’expression anglaise, le Pr. Agbor Gabriel a invité le gouvernement à trouver des solutions à long terme afin que la sécurité reprenne droit de cité.

Dans un ton mélancolique, le président de la MECDA a rappelé les conséquences de cette « guerre » notamment de nombreuses pertes en vie humaine et matériels. « Nous ne pouvons pas penser qu’étant confortablement assis à Yaoundé tout baigne dans l’huile dans notre région. Nos populations souffrent dans nos villages », a-t-il rappelé. A la suite, le ministre Mengot Victor Arrey, parrain de cette association apolitique a rassuré cette grande famille de son soutien moral et financier dans la mise en place des projets de développement.

En jetant un regard panoramique sur la situation socio-culturelle de cette région, le ministre a condamné avec véhémence tous les actes d’enlèvement, de demande de rançon et des demandes de paiement des taxes à ceux vont enterrer leur corps dans les villages. A tous ceux qui trainent le pas, il a été demandé de rejoindre le train du vivre-ensemble. Pour lui, les maîtres mots que sont la paix, la sécurité et la stabilité doivent demeurer les maîtres-mots de la Manyu pour que les conditions de vie des populations continuent d’être améliorées.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category