Adamaoua: la sécurité régnera

Sur hautes instructions du chef de l’État, le MINAT, Paul Atanga Nji, effectue une visite de travail dans cette région depuis hier, pour réitérer la détermination des pouvoirs publics

La visite de travail du ministre de l’Administration territoriale (MINAT) dans l’Adamaoua s'est ouverte hier à Ngaoundéré par une réunion avec les cinq préfets de la région. En présence des gouverneurs de l’Adamaoua, Kildadi Taguiékè Boukar, et de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari, élite de la région, et des chefs militaires et forces de maintien de l'ordre. Bien avant le huis clos, Paul Atanga Nji a situé sa visite dans un «contexte particulier, marqué par la détermination ferme des pouvoirs publics d’éradiquer le phénomène d’enlèvements ».

Sur très hautes instructions du chef de l’État, le MINAT, d’un ton ferme, a dit être venu dans l’Adamaoua pour redire la « volonté et la mobilisation des moyens de l’État pour neutraliser ces bandits, auteurs d’actes d’enlèvements ». Ceci, à la suite des instructions fermes données par le chef de l’État, chef des Forces armées, pour neutraliser les auteurs de ces à répétition assorties de lourdes rançons dont les populations sont victimes. Aux préfets et chefs militaires, Paul Atanga Nji a martelé que toutes les complicités de ces faits désastreux doivent être dénoncées et condamnées.

Il a invité les autorités administratives à combattre toute complaisance et à appliquer la loi dans le cadre du jugement des auteurs de ces actes criminels. D’ores et déjà, les pouvoirs publics, par la voix du MINAT, félicitent les populations victimes pour leur témérité et leur résilience. Elles qui subissent des attaques impitoyables, avec paiement de rançons, rackets, destruction de bétail, assassinats, et qui restent attachées aux institutions de la République. Aux forces de défense et de sécurité, il a dit l’appré ciation du chef de l’État, chef des Forces armées, pour leur dévouement dans la lutte contre ses criminels.

À la suite de cette rencontre avec les autorités administratives, le MINAT a tenu une autre réunion avec les opérateurs économiques, les élites, forces vives et opérateurs économiques. Objectif : mettre en place une synergie d'action visant à traquer les preneurs d’otages et les bandits de grand chemin qui perturbent la quiétude des populations. Sensible aux difficultés que rencontrent les populations victimes, le couple présidentiel a mobilisé un important don pour assister ces âmes en détresse.

Paul et Chantal Biya ont également apporté un appui logistique aux comités de vigilance. Le don présidentiel remis aux préfets pour les bénéficiaires est constitué de 300 matelas, 30 motos, 10 ballots de couvertures, 600 sceaux, entre autres. Un important stock de denrées alimentaires dont 300 sacs de riz, 50 cartons de sardines, 30 sacs de maïs, etc.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category