Fête de la Jeunesse: dans quelques heures

Le défilé des jeunes du primaire, du secondaire et du supérieur viendra boucler une semaine d’activités menées sur le triangle national depuis le 1erfévrier dernier

Une journée pour célébrer la jeunesse camerounaise. Lundi 11 février prochain, la tradition sera à nouveau respectée sur l’ensemble du triangle national. La 53e édition de la Fête de la Jeunesse, dont les activités ont été lancées le 1er février dernier à Babadjou dans la région de l’Ouest, va connaître son apothéose. Les wagons du défilé des jeunes du primaire, du secondaire, du supérieur et du secteur informel vont ainsi s’ébranler vers diverses places de fête du pays. Comme pour clôturer en beauté la « Onzaine de la jeunesse ». Période arrêtée par Mounouna Foutsou, ministre de la Jeunesse et de l’Education civique pour mettre en lumière la batterie de programmes mis sur pied par l’Etat, pour faciliter l’insertion socioéconomique des jeunes. Et ce n’est pas un hasard si «Jeunesse,

Grandes opportunités et participation à la construction d’un Cameroun en paix, stable et émergent», a été arrêté comme thème de cette 53e édition. C’est bien parce que cette thématique épouse à suffisance le contexte sociopolitique du pays en cette année 2019. La jeunesse, « fer de lance de la Nation », comme le rappelle régulièrement le président de la République, Paul Biya, a en effet sa partition à jouer pour la préservation de la paix et l’atteinte de l’émergence du Cameroun. Cependant, si beaucoup de jeunes ont encore du mal à subvenir à leurs besoins, c’est sans doute parce qu’ils ne sont pas au fait des projets et programmes créés par le gouvernement en leur faveur.

Du coup, pendant cette « Onzaine de la jeunesse », l’occasion leur a été donnée de découvrir et de s’approprier les opportunités que leur offrent les pouvoirs publics. Au «Village de la jeunesse», créé à l’esplanade du Musée national de Yaoundé, tout était réuni pour leur indiquer des pistes menant à la sortie du chômage. 771 000 jeunes sont déjà inscrits à l’Observatoire national de la jeu nesse, passage obligatoire pour l’accès aux financements de leurs projets. Près de 10 milliards ont été investis dans la réalisation des projets de 2 150 jeunes dans le cadre du Plan triennal spécial jeunes.

Jusque-là, le Minjec et ses partenaires ne s’estiment pas satisfaits. Le programme « YouthConnekt », une plateforme d’interconnexion entre jeunes et leaders des secteurs publics et privés pour faciliter l’insertion socio-économique a été présentée. Le Salon des opportunités socio-économiques, véritable sésame pour beaucoup de jeunes camerounais à la recherche d’un emploi, a déplacé en nombre. A Yaoundé comme dans d’autres villes du pays, les jeunes ont de bonnes raisons d’espérer en l’avenir et de bomber le torse au cours de cette grande parade du 11 février 2019.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie