53e fête d la Jeunesse: Paul Biya parle aux jeunes dimanche

Le président de la République s’adressera à ses jeunes compatriotes à la veille de la fête qui leur est consacrée.

Les Camerounais en général, et le jeunes en particulier impliqués dans les festivités marquant la célébration de la 53e fête de la Jeunesse prévue le 11 février prochain vont marquer un temps d’arrêt dimanche soir. En effet, comme il est de tradition, le président de la République va s’adresser à ses jeunes compatriotes à cette occasion.

Une première, dans le cadre du septennat des Grandes opportunités du chef de l’Etat, à la faveur de la très grande confiance qui lui a été témoignée par la grande majorité des électeurs camerounais lors de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018. C’est donc dire que le contexte est particulier cette année pour cette célébration qui se tient sur le thème : « Jeunesse, Grandes opportunités et participation à la construction d’un Cameroun en paix, stable et émergent ».

On se rappelle que dans son discours d’investiture le 6 novembre 2018, le président Paul Biya a fait de l’avenir de la jeunesse camerou naise, l’une des priorités de son septennat. « M’adressant maintenant à mes jeunes compatriotes, je voudrais vous dire de ne pas perdre espoir, j’ai compris votre aspiration profonde à des changements qui vous ouvrent les portes de l’avenir et permettent votre plein épanouissement. J’ai tout aussi compris votre désir de mieux participer à la prise des décisions qui engagent l’avenir de notre pays. J’en tiendrai compte en ayant à l’esprit que le Cameroun de demain se fera avec vous », avait alors martelé le chef de l’Etat.

Le président de la République est revenu à la charge dans son message de fin d’année à la nation, le 31 décembre dernier, lorsqu’il s’engageait à continuer à œuvrer à la promotion des femmes et surtout des jeunes dans la société camerounaise. Depuis lors, les faits ont prouvé que Paul Biya ne s’est pas contenté du discours. Il a posé des actes concrets, en vue d’une plus grande responsabilisation de cette frange de la population camerounaise. Cela s’est manifesté tant à la tête de certaines structures de l’Etat, à l’instar de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) dont le directeur général et son adjoint sont âgés respectivement de 32 et 40 ans.

Le réaménagement gouvernemental du 4 janvier dernier n’a pas fait exception à cette volonté du président de la République d’accorder plus de place à ses jeunes compatriotes dans la gestion de la chose publique. Pour sa part, la fonction publique camerounaise a continué à ouvrir ses portes à de nombreux jeunes Camerounais, en même temps que des opportunités s’offrent à eux dans le secteur privé. Des actes présidentiels qui viennent s’ajouter à d’autres engagés depuis quelques années.

On peut citer ici, le Plan triennal Spécial Jeunes qui est doté d’une enveloppe de 102 milliards de F qui avait été annoncé dans le même cadre en 2016 et opérationnel depuis l’année dernière. Pour ne prendre que cet exemple. Il convient également de souligner que le discours du président de la République dimanche prochain intervient dans un contexte national marqué par quelques tensions. C’est le cas de la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest qui est venue s’ajouter à la lutte que mènent les pouvoirs publics contre la secte terroriste Boko Haram dans la région de l’Extrême-Nord.

Nul doute que le président Paul Biya ne manquera pas, comme il l’a fait jusqu’ici, d’interpeller ses jeunes compatriotes pour leur faire prendre conscience de cette situation et les inviter à se mettre en marge de cette agitation qui vise à compromettre l’avenir du Cameroun, et partant, celui de la jeunesse camerounaise. Dimanche prochain se voudra donc un rendez-vous entre le président de la République et ses jeunes compatriotes que ceux-ci attendent avec une certaine impatience.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie