Exécutifs des fédérations sportives: mandats prorogés

C’est l’une des principales résolutions du conseil d’administration du Comité national olympique et sportif du Cameroun (Cnosc) qui s’est tenu jeudi dernier à Yaoundé.

Il faudra attendre la fin de l’Olympiade 2017-2020 pour le renouvellement des exécutifs au sein des fédérations sportives civiles nationales. Plus précisément après les Jeux olympiques de Tokyo. La décision a été entérinée jeudi dernier lors du conseil d’administration du Co mité national olympique et sportif du Cameroun (Cnosc). Une résolution à travers laquelle les administrateurs ont pris l’option de la sauvegarde des intérêts des athlètes. « Nous sommes à 15 mois des Jeux olympiques.

Il n’était pas bon que les débats soient transférés sur le positionnement des individus au détriment des athlètes qui ont com mencé leur préparation depuis 2017 », a expliqué Hamad Kalkaba Malboum, président du Cnosc. Outre les exécutifs fédéraux, les mandats du bureau exécutif et du conseil d’administration du Cnosc ont été prorogés jusqu’à la même période.

Les travaux de jeudi dernier ont été l’occasion de penser à une meilleure structuration du dis positif de lutte contre le dopage. Une fois de plus, les acteurs du mouvement sportif national se sont prononcés en faveur de l’intégrité et de l’éthique dans la performance sportive. Des valeurs essentielles de l’olympisme qui feront prochainement leur entrée à l’école. Ce sera dans le cadre d’un master en études olympiques qui sera dispensé à l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs).

En marge de la prochaine assemblée générale du Cnosc dans la première quinzaine du mois de juin, il est prévu l’organisation d’une convention du sport camerounais. À travers elle, différents intervenants du monde du sport viendront débattre sur la réalité du sport au Cameroun. 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie