Jeune chambre internationale: l'heure est à la rentrée

Le président Flavien Kouatcha a présenté le plan d’action de son bureau récemment à Douala.

Une année de relance. C’est sous ce signe que Flavien Kouatcha, président national de la Jeune chambre internationale (Jci) pour le Cameroun, a placé son mandat pour 2019. Un mandat d’un an, dont les grandes lignes et les priorités ont été présentées le 1er février dernier à l’hôtel Lewat à Douala, lors de la rentrée solennelle des activités de la Jci Cameroun. Occasion pour les membres de découvrir les visages de l’équipe dirigeante 2019. Un nouveau bureau qui a eu droit aux conseils du parrain du mandat, Prince Emmanuel Ngassa Happi, l’un des fondateurs de la Jci. Il a notamment rappelé à ses jeunes compères que « la Jci est une organisation de fraternité, une jeunesse efficiente et innovante dont l’objectif est de participer au développement de la communauté ». Il a notamment insisté sur l’importance du vivreensemble et de la prise en compte de toutes les composantes ethniques du Cameroun afin de réussir les missions de la Jci.

Des objectifs que le bureau 2019 compte atteindre en s’appuyant sur les expertises des uns et des autres, en particulier sur l’expérience du président Flavien Kouatcha, jeune entrepreneur de 29 ans, promoteur de la technique innovante d’aquaponie au Cameroun, détenteur de nombreuses récompenses, tout récent lauréat du prix Pierre Castel 2018. Mais le jeune dirigeant ne compte pas se reposer sur ses seuls mérites. En effet, dans une logique de démocratie, l’une des valeurs de la Jci, M. Kouatcha promet : « C’est notre impact global qui pourra faire rayonner non seulement l’organisation, mais aussi le pays tout entier.»

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category