Pagnes du 8 mars : Chantal Biya pare les femmes de Nkometou I et Soa

Le don de la première dame camerounaise leur a été remis mardi dernier par l’élite Ondoa Messi.

L’altruisme de l’épouse du chef de l’Etat, Chantal Biya, a été exalté et magnifié à nouveau le 12 février dernier à Nkometou. En prélude à la célébration de la 34e édition de la Journée internationale de la femme (JIF), l’ambassadrice de bonne volonté de l’Unesco a offert des pagnes aux femmes de Soa et Nkometou I, deux localités du département de la Mefou-et-Afamba. Dans la cour du lycée de Nkometou qui a servi de cadre à cette cérémonie conviviale, la gent féminine de cette localité a manifesté sa joie en présence du sous-préfet de Soa, Paulette Biwele, et des autorités religieuses et traditionnelles de la circonscription.

En leur remettant ces dons de la première dame, Ondoa Messi, ancien directeur de l’Enseignement secondaire général au Ministère des Enseignements secondaires a salué la générosité et le dévouement légendaire de Mme Chantal Biya en faveur des couches vulnérables. « Nous la remercions pour sa générosité spontanée parce qu’elle accorde toujours une attention particulière à tout le peuple camerounais. Son implication pour la JIF fait en sorte que cette journée soit spéciale pour les mamans qui souffrent », a déclaré l’élite.

Il a par ailleurs souligné l’importance de ces présents, qui selon lui, viennent apaiser les tensions qui pouvaient mettre à mal la cohésion sociale et la paix dans certains foyers. « Une femme qui n’a pas son pagne du 8 mars se rebelle contre son mari », a-t-il rappelé. Des affirmations confortées par les bénéficiaires. « Nous lui disons grandement merci pour ce don qui vient à point nommé. Qu’elle soit rassurée de notre soutien », a confié Clémentine Biniga, présidente de la section OFRDPC de la Mefou-et-Afamba. Et avec allégresse que chacune d’elle posait son tissu à l’épaule en esquissant des pas de danse avec à l’esprit son modèle. 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category