Joyeux anniversaire, Monsieur le président !

Des centaines de jeunes du Mfoundi ont organisé une célébration hier en l’honneur du chef de l’Etat qui était personnellement représenté par le ministre d’Etat, SGPR, Ferdinand Ngoh Ngoh

Une image : la salle des 1 500 places du Palais des Congrès de Yaoundé, bondée de centaines de jeunes de divers secteurs d’activités de la capitale, et les personnalités invitées, debout et chantant au rythme de René Star, un air des Grassfields. Question de démontrer l’unité et la solidarité dont sont capables les Camerounais en toutes circonstances, et ce sans distinction aucune. C’était à l’occasion de l’événement organisé par les jeunes du Mfoundi pour célébrer l’anniversaire du président de la République, Paul Biya.

Une image qu’a tenu à saluer Ferdinand Ngoh Ngoh, le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République, représentant du chef de l’Etat. Ferdinand Ngoh Ngoh, dont l’émotion n’était pas feinte, vu l’impressionnante mobilisation observée hier, a tenu à saluer une fois encore cette initiative des jeunes des sept arrondissements de Yaoundé. « Le chef de l’Etat vous aime et vous le lui rendez bien », a-t-il indiqué. Le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République a par ailleurs salué ce qui tend désormais à devenir une tradition chaque année, à cette période, entre Paul Biya et ses jeunes compatriotes.

Puis, il a vu comme un signe du destin, cet anniversaire qui intervient seulement 48 heures après la célébration de la fête de la Jeunesse, le 11 février. Le représentant personnel du chef de l’Etat a transmis aux jeunes du Mfoundi, et à tra vers eux, à ceux de tout le Cameroun, toute la satisfaction de son mandataire pour le soutien que ceux-ci ne cessent de lui apporter, et qui a conduit à son éclatante victoire lors de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018.

Il les a invités à davantage s’inscrire sur les listes électorales pour apporter au chef de l’Etat, tout le soutien nécessaire lors des élections prévues cette année. Ferdinand Ngoh Ngoh, à la suite du président de la République dans son message du 10 février dernier, a invité la jeunesse du Mfoundi à éviter les dérives observées sur les réseaux sociaux :

« A l’ère du numérique, et au moment où notre pays et notre jeunesse doivent tirer parti de ces progrès technologiques pour faire avancer le Cameroun, certains, malheureusement, s’en servent pour essayer de le tirer par le bas. Vous ne devez pas les laisser faire. Vous devez être présents sur les réseaux sociaux pour y apporter le dynamisme, l’enthousiasme et l’esprit constructif que j’ai ressenti dans cette salle. Aux appels à la violence, au tribalisme et à la désunion, répondez par des messages d’amour, de paix, de concorde, de rassemblement », a-t-il lancé, invitant les jeunes à être des forces constructives.

Ceux-ci, à travers leurs représentants, une dizaine au moins, ne sont pas restés en marge de cet engagement pour la construction du Cameroun de demain : « Le temps de l’élection présidentielle est révolu », a lancé l’un d’eux, alors que la présidente du Conseil national de la jeunesse du Cameroun a rassuré sur l’engagement de cette « jeunesse responsable » à accompagner le président de la République pour le succès du septennat des Grandes opportunités dont ils devraient être les principaux bénéficiaires.

Les jeunes ont remercié le chef de l’Etat pour sa ferme détermination à leur accorder plus de responsabilités dans la construction du Cameroun de demain et qui se matérialise aujourd’hui par la promotion de certains d’entre eux à d’importantes fonctions, tant au sein de certaines structures de l’Etat que dans le gouvernement réaménagé le 4 janvier dernier.

Une dizaine d’ar tistes, représentants les quatre aires culturelles du pays, au rang desquels de nombreux groupes de jeunes, ont apporté une tonalité festive à l’événement. Et que serait un anniversaire sans cadeaux ? Un tableau a été offert au président de la République qui a, comme il est de tradition, tenu à offrir un « gâteau » à ses jeunes compatriotes pour leur mobilisation.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category