Investissements de l'Union européenne: il y a du nouveau

Le plan extérieur, mécanisme innovant, a été présenté au ministre de l’Economie hier à Yaoundé au cours d’une audience avec une délégation de l’Union européenne.

Jusqu’ici, l’Union européenne a apporté son appui au développement du Cameroun à travers le mécanisme du blending, ce mécanisme de financements par lesquels l’UE apporte une bonne dose de subventions pour permettre aux institutions de financement du développement d’accompagner les pays dans la réalisation des projets. L’interconnexion électrique entre le Cameroun et le Tchad, le développement du réseau ferroviaire, le pont sur le Cross River, la Ring Road sont quelques projets qui en ont bénéficié.

D’où la gratitude du Cameroun exprimée hier à Yaoundé par Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Eco nomie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat). C’était hier au cours d’un entretien avec une délégation de l’UE, venue parler du nouvel instrument de financement : le plan d’investissement extérieur. Il s’agit un mécanisme lancé il y a quelques années, qui permet de mobiliser des investissements privés et promeut la croissance inclusive, la création d’emplois et le développement durable.

« Il va favoriser l’émergence du secteur privé en Afrique et au Cameroun, avec deux éléments clés : améliorer l’accès au financement pour le secteur privé et favoriser les investissements dans les domaines de l’agriculture, de l’énergie, du digital, des infrastructures, mais également le climat des affaires afin que le secteur privé joue pleinement son rôle dans le développement du pays », a indiqué Carla Montesi, directrice générale de la coopération internationale de développement à la Commission de l’Union européenne qui conduisait la délégation.

Elle précise qu’en termes d’innovations, le mécanisme de partage de risque avec les insti tutions financières internationales a aussi été mis en place pour soutenir le secteur privé et favoriser son implication dans l’agro-business notamment. Pour la période 2017-2020, c’est un total de 37,1 milliards d’Euros mis à contribution.

Pour le Minepat, le soutien dont bénéficie le Cameroun de la part de l’UE va aller en s’élargissant et le Cameroun va travailler pour que les conditions de réalisation, de gestion des affaires s’améliorent chaque jour davantage. Avant la rencontre avec le ministre, ce mécanisme a été expliqué aux représentants des différentes administrations.

C’était mardi dernier, dans le cadre d’un atelier organisé par la cellule d’appui à l’ordonnateur national du Fonds européen de développement. Le même exercice est prévu ce jour sur le site de Promote avec les opérateurs économiques. A ce jour, le portefeuille des investissements de l’UE au Cameroun se chiffre à près de 400 milliards de F, dans les secteurs routier, ferroviaire, énergétique entre autres.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category