Deux diplomates à l’honneur au palais de l’Unité

Le président de la République, Paul Biya a reçu mercredi les lettres de créance des nouveaux ambassadeurs d’Israël et du Royaume de Belgique.

Le palais de l’Unité a déroulé le tapis rouge mercredi en l’honneur Leurs Excellences Ran Gidor et Stéphane Doppagne, ambassadeurs désignés respectivement de l’Etat d’Israël et du Royaume de Belgique. Les deux diplomates ont tour à tour présenté leurs lettres de créance au président de la République en fin de matinée. En poste à Yaoundé depuis la présentation des copies figurées de leurs lettres de créances au ministre des Relations extérieurs, les deux chefs de mission diplomatique ont été, au cours d’une double cérémonie empreinte de solennité,  pleinement investis chacun de son titre d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire.
Les deux cérémonies de présentation des lettres de créance se sont déroulées selon un rituel réglé comme sur du papier à musique. A leur arrivée au palais de l’Unité, les deux hôtes ont eu droit chacun au même cérémonial d’accueil et de départ, sur une esplanade du où est déployé le dispositif des grandes occasions. Le chef du Protocole d’Etat, Simon Pierre Bikele accueille le diplomate qu’il conduit au salon des ambassadeurs situé au second étage du palais, après l’exécution de l’hymne national du Cameroun et une première phase des honneurs militaires côté gauche de l’esplanade. La seconde phase des honneurs militaires se déroulera ensuite côté droit de l’esplanade, l’hôte ayant droit cette fois à l’exécution de l’hymne national de son pays, avant son départ du palais. Les honneurs militaires sont rendus par un détachement de la garde présidentielle commandé par le chef de bataillon Hongbo Ndong Anicet, commandant le 2e Groupement spécial de la GP, et comprenant : le drapeau de la République et sa garde, une compagnie d’honneur à trois sections, la compagnie musique, et une haie d’honneur étoffée.
Le déroulement de la cérémonie proprement dite de présentation au chef de l’Etat des lettres de créance suit un rituel précis. Introduit par le chef du protocole d’Etat, l’ambassadeur désigné présente puis remet au président de la République, en même temps que celles de rappel de son prédécesseur, les lettres par lesquelles il est accrédité auprès du Cameroun en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de son pays. Ensuite le chef de l’Etat présente au nouvel ambassadeur ses proches collaborateurs, à savoir : le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella ; le ministre, secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh ; le ministre, directeur du cabinet civil de la présidence de la République, Martin Belinga Eboutou ; le chef de l’état-major particulier du chef de l’Etat, le général de brigade aérienne Emmanuel Amougou ; le commandant de la Garde présidentielle, le lieutenant-colonel Raymond Jean Charles Beko’o Abondo. 
Le bal de la double cérémonie diplomatique a été ouvert par l’ambassadeur désigné d’Israël en République du Cameroun, S.E. Ran Gidor. Accueilli au palais de l’Unité à 10h40, la diplomate israélien en est reparti à 11h20. Le nouvel ambassadeur d’Israël au Cameroun, 49 ans, qui couvre également la Guinée équatoriale et la RCA, était jusqu’à sa désignation ministre conseiller, directeur des nations unies (affaires politiques) au ministère israélien des Affaires étrangères. 
S.E. Stéphane Doppagne, ambassadeur désigné du Royaume de Belgique a été quant à lui accueilli au palais de l’Unité à 11h50 avant d’en repartir à 12h25. Agé de 43 ans, la diplomate belge était depuis 2012 jusqu’à sa désignation consul général de Belgique à Lubumbashi en République démocratique du Congo.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie