Visite d'inspection: le Minsanté clôture à Pouma

Manaouda Malachie a visité mardi 26 février 2019 l’hôpital gyneco-obstétrique de Yassa, avant de mettre le cap sur la Sanaga-Maritime.

La maman de Noël-Chris a reçu un beau cadeau. Hier, 26 février, la mère de ce nouveau-né, qui était retenue à l’hôpital gyneco obstétrique et pédiatrique de Yassa pour un reste de frais à payer, a été autorisée à rentrer chez elle par le ministre de la Santé publique. « Faites vos affaires, on va vous libérer. Aujourd’hui même », a déclaré Malachie Manaouda, après avoir écouté les doléances de la dame. Deux autres femmes dans une situation similaire ont bénéficié du même geste dans cet espace « Maternité » de l’hôpital. Fort émues, elles ont vivement remercié le ministre.

M. Manaouda, qu’accompagnait le secrétaire d’Etat Alim Hayatou, a, comme pour les formations sanitaires visitées la veille, procédé à une assez longue inspection de l’hôpital. Le Pr Émile Mboudou, directeur général de l’hôpital, conduira la délégation du grand hall d’accueil aux différents compartiments du laboratoire, en passant par le service de radiologie et imagerie. Les équipements de pointe dont est pourvu l’établissement hospitalier ont également retenu l’attention. Sur ce point précis, le Dg de l’hôpital relèvera un souci lié aux instructions en chinois sur certains appareils. Et d’autres appareils acquis à l’ouverture de l’hôpital sont devenus obsolètes. Il est question d’en acquérir de nouveaux, dont la maintenance pourra être assurée localement. Autre lieu visité, la banque de sang, où le processus d’enregistrement et de gestion des poches a été détaillé. On apprendra en outre qu’en plus de ses bâtiments, l’Hgoped dispose de deux hectares, prévus pour la construction de logements d’astreinte. La délégation du Minsante a ensuite pris la direction de la Sanaga-maritime, avec un premier arrêt à l’Hopital régional annexe d’Edea. « Nous avons beaucoup de blessés qui arrivent ici », soulignera le directeur de cette formation hospitalière, le Dr Jean Gustave Tsiagadigui. Ce qui suppose des sollicitations régulières. Pourtant, le chirurgien ici ne peut pas venir pleinement exercer, faute de matériel, même si « le bâtiment est prêt ». Le Minsanté apprendra qu’un équipement devait être acquis, en provenance de l’Hgoped, « mais les techniciens l’ont estimé de mauvaise qualité ». Lors de la visite des différents espaces, le Minsante a instruit que la pharmacie soit climatisée, pour une meilleure conservation des médicaments. C’est par l’hôpital de district de Pouma que la visite de deux jours du ministre de la Santé publique dans le Littoral s’est achevée. Divers locaux et le laboratoire ont été inspectés, et le cas d’un médecin absentéiste porté à la connaissance du ministre.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category