Cameroun – Israël: de solides relations

Les échanges avec ce pays de la côte orientale de la mer méditerranée au Proche-Orient touchent de nombreux secteurs.

Sur le plan diplomatique, les relations entre le Cameroun et l’Etat d’Israël datent de 1960. Elles ont certes connu une interruption en 1973, à la suite de la guerre du Kippour qui avait opposé ce pays à l’Egypte et à certains de ses alliés arabes. Le Cameroun avait ainsi suivi l’exemple de nombreux pays du continent, par solidarité avec l’Egypte. C’est en 1986 que le Cameroun a repris sa coopération avec l’Etat d’Israël. Depuis lors, les échanges entre les deux pays n’ont cessé de prendre de l’envergure. Les domaines de coopération entre le Cameroun et Israël sont: les échanges culturels, le transfert des savoirs et des expériences dans l’agriculture, la technologie, la médicine et l’intégration sociale des couches défavorisées. Ceux-ci sont actualisés à travers des activités menées à court ou à long terme et à travers des cours itinérants selon la nature de la demande. 
Il y a quelques années, lors d’un échange entre le prédécesseur de Ran Gidor et le ministre de l’Eau et de l’Energie, ce pays promettait son expertise au Cameroun dans le cadre du développement des énergies renouvelables en vue de faciliter l’accès à l’énergie électrique. En plus de la promotion des énergies renouvelables, Israël souhaitait également s’investir au Cameroun dans la conduite de projets d’adduction d’eau potable, à l’image de ce qui se fait sur son propre territoire. Par ailleurs, l’Etat hébreu, à travers l’Agence israélienne pour la coopération au développement (MASHAV), a établi des liens avec l’Institut des sciences halieutiques (ISH) de l’université de Douala, avec la mise à la disposition de cette institution d’enseignement supérieur, d’enseignants pour la formation d’étudiants de Master 1 aquaculture. Un autre domaine dans lequel Israël appuie le Cameroun, c’est celui de la sécurité.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie