Scolaryx : une plateforme numérique pour une éducation de qualité

Cette application a été présentée ce mercredi 27 février 2019 au cours d’une conférence tenue à Yaoundé.

Insuffisance d’enseignants, effectifs pléthoriques dans certaines salles de classe, crise socio-politique dans certaines régions. Le Cameroun affiche encore un tableau sombre dans le domaine de l’éducation. Pour accroître le taux de pénétration du système éducatif au Cameroun, un collectif de chercheurs et d’enseignants a initié la plateforme Scolaryx.

Celle-ci a été présentée le 27 février 2019 à Yaoundé. C’était au cours d’une conférence présidée par Paul Dieudonné Mbock, représentant du ministre des Enseignements secondaires (Minesec), par ailleurs chef de la cellule informatique de ce département ministériel.

A travers Scolaryx, il est question de tirer profit des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Ceci afin de moderniser le système éducatif et limiter les disparités géographiques ainsi que l’enclavement de certaines zones. La solution est constituée d’un site web interactif, scolaryx.com. Ce dernier regorge de 10 000 condensés de cours produits par les enseignants du collectif et destinés aux élèves de la 6e en Terminale. La plateforme offre également la possibilité aux apprenants d’échanger avec les enseignants et d’autres élèves connectés du Cameroun. Les parents ont aussi la possibilité de suivre l’évolution de leurs enfants grâce aux données. Notamment le nombre de temps que l’enfant passe sur le site. Grâce à l’intelligence artificielle, Scolaryx permet d’anticiper sur les difficultés que rencontrent les apprenants en leur suggérant des contenus supplémentaires.

Hormis le site, il y a une tablette éducative à la pointe de la technologie, disposant de contenus de cours homologués et accessibles même sans connexion internet. Il s’agit d’une extension de la salle de classe à la maison sur laquelle le collectif a installé son application. Et enfin, le mini box Scolaryx qui convient mieux aux zones reculées et à risques. Ce box est constitué d’un ensemble de tablettes éducatives et d’un micro serveur local pour un accès hors connexion aux contenus.

Après avoir dévoilé les merveilles de cette initiative, le gouvernement n’est pas resté insensible. « Scolalyx a l’avantage d’être constitué de jeunes développeurs qui ont le souci de vulgariser l’offre de l’éducation au Cameroun. Le ministère sera bien intéressé en suivant de près ce qui va être fait pour le projet, et si possible, par une phase pilote qui sera concluante » a souligné le représentant du Minesec.

Il a par ailleurs indiqué que le projet pourrait être étendu au plus grand nombre d’apprenants pour une éducation de qualité. Le collectif ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. L’équipe conduite par Joseph Arnaud Ngangue ambitionne de donner accès à l’éducation à deux millions de jeunes apprenants au Cameroun d’ici 2020. 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category