Société

Recrutement spécial de 2000 enseignants: les 1000 premiers postes ouverts

Annonce faite par le Pr Jacques Fame Ndongo, ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur, au cours d’un point de presse hier à Yaoundé.

Ces 1000 postes ouverts dans les universités d’Etat du Cameroun, sont en effet la première vague du recrutement spécial de 2000 enseignants, ordonné par le président de la République, Paul Biya. 500 postes seront prenables en 2020 et les 500 autres en 2021. Ce qui fera le compte. Les titulaires de Doctorat ou de PhD, âgés de 45 ans révolus au 1er octobre 2019, ont jusqu’au 21 mai prochain pour déposer leurs dossiers dans les universités, pour ceux qui sont au Cameroun et dans les missions diplomatiques ou les postes consulaires, pour ceux de la diaspora.

Seulement, il leur est interdit de déposer plusieurs dossiers pour éviter les télescopages préjudiciables à la transparence et à l’équité du processus. Chaque candidat n’a ainsi droit qu’à un seul dossier parce qu’il ne pourra servir que dans une université.

Ces informations et bien d’autres ont été rendues publiques hier à Yaoundé, par le Pr. Jacques Fame Ndongo, ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur, au cours d’un point de presse à Yaoundé. Selon le Minesup en effet, « si jamais un dossier arrive à être rejeté, la personne n’aura pas à pointer du doigt le tribalisme. C’est simplement parce que la sélection aura été rigoureuse au sein du département. » Ainsi, pour qu’un candidat postule au grade de chargé de cours, il devra au préalable justifier son grade d’assistant dans une institution universitaire crédible et reconnue.

Ceux sol licitant un changement de corps, sont tenus de produire une autorisation préalable de leur ministère utilisateur. Les recrutements suivront le processus académique réglementaire. Pour les candidats au poste d’assistant, il se fera sur étude de dossier et audition du candidat au sein du Conseil de département sollicité.

L’avis du Conseil d’établissement, de la Commission consultative de recrutement des assistants (CCRA) et l’approbation du Comité technique de recrutement au ministère de l’Enseignement supérieur sont aussi requis, en attendant le quitus de la Commission centrale de supervision placée sous l’autorité du Premier ministre, chef du gouvernement.

Pour les candidats aux grades de chargé de cours, de Maîtres de conférences ou professeur, il faudra l’avis du Comité consultatif des institutions universitaires (CCIU), l’approbation du Comité technique de recrutement. Ensuite le dossier sera transmis à la Commission centrale de supervision, pour le reste. La sélection des candidats elle, commence le 30 mai et s’achève le 1er octobre 2019 avec la mise en service des enseignants nouvellement recrutés.

Après l’autorisation d’ouverture de ces postes le 14 février dernier, une grille de répartition des postes a été élaborée dans chaque université. Ceci en tenant compte du ratio étudiant enseignant, de l’impératif de professionnalisation des enseignements et du potentiel des candidats.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps