Secteur agropastoral : ce que propose l’Etat

De nombreuses opportunités ont été mises en place dans l’agriculture, l’élevage et le foncier pour accompagner les jeunes vers l’insertion socio-économique.

En marge des activités du sommet international de l’entreprenariat agropastorale des jeunes qui s’est tenu à Yaoundé pendant cinq jours, un point de presse a été donné pour mettre en évidence le potentiel du secteur agropastoral ainsi que les opportunités qui s’offrent aux jeunes dans le domaine. Ainsi, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), Gabriel Mbairobe a réuni autour de lui, deux autres membres du gouvernement à savoir : les ministres en charge de l’Elevage, Dr Taiga celui en charge du Domaine et du Cadastre, Henri Eyebe Ayissi ainsi que le directeur du Bureau sous-régional pour l’Afrique centrale du Fonds international de développement agricole (Fida), Bernard Mwinyel Hien. Le Minader a indiqué que l’objectif principal de cet événement était de mettre en évidence le potentiel des jeunes pour une transformation rurale durable ainsi que la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD).

Prenant la parole, le directeur régional du Fida souligne l’importance de la création de l’emploi décent pour les jeunes. C’est à juste titre que le Fonds a investi dans la population rurale en la dotant de moyens de réduire la pauvreté, d’accroitre la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer la résilience. Le Minader est aussi revenu sur l’important dispositif de formation avec la création des établissements de formations mis en place par le gouvernement.

En dehors de ces centres et instituts de formations, l’on compte aussi plusieurs programmes et subventions permettant aux jeunes de mettre en place leur exploitation. Gabriel Mbairobe recommande aux jeunes de se constituer en coopératives pour avoir un statut juridique permettant au gouvernement de mieux les accompagner. Il s’agit aussi de transformer les zones rurales en zones plus modernes et dynamiques tel est d’ailleurs l’un des objectifs du Fida qui mise sur l’agriculture, « qui pourra être le principal employeur des jeunes, il suffit d’accroître des investissements dans ce secteur afin de le rendre plus attrayant et plus moderne afin qu’elle puisse attirer les jeunes ».

Le Minepia fait savoir que le secteur de l’élevage et des industries animales offrent également de nombreuses possibilités pour l’insertion socio-économique et durable opportunités. Il y a la variabilité des variétés avec beaucoup d’espèces dans les industries animales. Le prisme de la chaine de valeur qui va de l’étable à la table, de la fourche à la fourchette, etc. Le Mindcaf a également partagé les dispositions réglementaires qui permettent aux jeunes d’avoir accès aux terres.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category