Dons de Cerac: le tour de Lembe-Yezoum

avatar

L’arrondissement de la Haute-Sanaga, région du Centre, a reçu samedi la visite de l’association caritative créée par la première dame.

Les populations de Lembe-Yezoum, territoire enclavé au cœur de la forêt, étaient dans une grande joie samedi dernier. Et elles l’ont fait savoir sans passer par quatre chemins. Ici, on claironne que les racines du couple présidentiel s’y trouvent. Aussi, les uns et les autres étaient surpris de ne pas voir la caravane humanitaire du Cercle des Amis du Cameroun (Cerac) y marquer un arrêt.

C’est désormais chose faite depuis la semaine dernière. Dans le cadre de son programme spécial pour la 34e édition de la Journée internationale de la femme, le Cerac a en effet procédé à la formation d’une soixantaine de dames de Lembe-Yezoum. Elles ont été édifiées aux techniques de fabrication du compost, de plantation d’arbres fruitiers, de transformation du manioc en farine panifiable, tapioca et amidon.

Ces femmes ont également appris à transformer les fèves de cacao en beurre. Une formation intensive conduite par Mme Colette Booto à Ngon, chef de projets au Cerac, appuyée par l’association des femmes ingénieurs du Cameroun. Avec à la clé, des attestations solennellement remises à la place des fêtes de LembeYezoum samedi, 2 mars 2019.

C’était également l’occasion de remettre des dons à des associations de femmes rurales de la zone. Boutures de manioc, plants d’arbres fruitiers, brouettes, groupes électrogènes, pulvérisateurs, tronçonneuses, égraineuses, moulins, abreuvoirs, plantoirs, haches, motopompes, semences, engrais, entre autres, ont été apportés à ces braves femmes pour réduire la pénibilité de leurs travaux. Le contexte s’y prêtant bien, le pagne du 8 mars n’a pas été oublié. De quoi délier les langues. « Nous qui avions le sentiment d’avoir été oubliées dans un coin enclavé, nous sommes aujourd’hui à l’honneur. Nous nous sentons aimées, valorisées et encouragées », a dit dame Bella Zingui, porte-parole des bénéficiaires, promettant de faire bon usage de tout le matériel reçu.

A sa suite, Louison Evina Ekomane, délégué départemental du Min proff pour la Haute-Sanaga, a insisté sur l’apport inestimable de ces travailleuses de la terre dans les changements socioéconomiques et le développement durable. « Les questions liées à l’alphabétisation, l’éducation et la formation des femmes, surtout en zone rurale, sont devenues une priorité des politiques publiques. C’est pour cette raison qu’en appui à l’action des pouvoirs publics, Mme Chantal Biya a tenu à ce qu’une formation des femmes de Lembe-Yezoum soit organisée, afin d’optimiser leurs techniques culturales, de diversifier leurs productions et dérivés, et partant d’augmenter leurs grains. […] Je rappelle que les actions du Cerac s’inscrivent en droite ligne de la solidarité nationale dont le chef de l’Etat, SE Paul Biya, s’est fait l’apôtre.

Que nul ne s’y méprenne donc, et qu’aucun mensonge éhonté ne vienne vous faire douter du combat noble de Mme Chantal Biya », a insisté Mme Clémentine Ananga Messina, représentante personnelle de la première dame. La cérémonie s’est déroulée en présence de nombreux membres du gouvernement et autorités administratives dont le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea. La coordinatrice générale du Cerac, Mme Linda Yang, y a également pris part.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category