Journée internationale de la femme : sport et remise en forme d’abord

4000 femmes ont pris part samedi à la marche organisée à Yaoundé par le Minproff.

Des femmes physiquement aptes, des femmes en fauteuil roulant et même des femmes handicapées visuelles étaient présentes. Samedi dernier au Boulevard du 20 mai à Yaoundé, c’était une affaire de femmes, tout court, sans discrimination. Plus de 4000 dames ont honoré le rendez-vous. La marche sportive était organisée par le ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille en prélude à la Journée internationale qui se célèbre le 8 mars. Main dans la main, elles ont marché sur un itinéraire d’environ six km. Même si ce n’était pas un sport de compétition, c’était certainement de la résistance. Toutes catégories sociales confondues, elles ont fait preuve d’unité et célébré le vivre-ensemble. Chantant et dansant comme seules les femmes savent le faire.

Après le Boulevard du 20 mai, le Rond-point Nlongkak, le carrefour Warda, la montée Hilton, le retour au point de départ sera un arrêt devant la tribune d'honneur. Quelques étirements, puis les femmes se lancent dans une autre ambiance : l’aérobic sur le « son de l’heure ». Au rythme de « Foup Fap » de l'artiste camerounais Nyangono du Sud. Avant de mettre un terme à la rencontre, une course en fauteuil roulant a permis de primer des femmes handicapées-moteurs. Les premières ont reçu des mains du Minproff, les trophées JIF 2019. Marie Thérèse Abena Ondoa, le Minproff en les félicitant, a appelé les dames à faire preuve de dignité le jour J.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category