Athlétisme: un nouveau record national

Avec un saut à 8m 03, Marcel Mayack II a pulvérisé son propre record samedi dernier à Bafoussam, lors du 2e meeting interclubs.

8,03 m. C’est le nouveau record national au saut en longueur. Cette performance a été réalisée samedi dernier au stade omnisports de Bafoussam, région de l’Ouest, lors du 2e meeting interclubs d’athlétisme. Marcel Mayack II de l’Injs, qui établit ce nouveau record, pulvérise en fait le précédent record de 7,93 m qu’il détenait depuis 2018.

« C’est le travail qui a fait ma force aujourd’hui », déclare celui qui est passé à côté du sujet lors du dernier championnat d’Afrique d’athlétisme du fait d’une blessure. Ce record est une bonne base de travail pour aller chercher les minima des Mondiaux qui auront lieu cette année. Son objectif est d’être classé parmi les huit finalistes.

L’autre belle satisfaction de ce 2e meeting est la performance de 1,70 m, réalisée par Kevine Kouoche de Cameroon Sport au saut en hauteur. La championne en titre de la longueur dames et vice-championne du saut en hauteur entend obtenir les minima pour les jeux africains et atteindre la barre de 1m80 cette année.

Ce record national avait été établi par Christine Ngambi lors des JO de Los Angèles en 1984. Seul le travail peut lui permettre d’atteindre cet ob jectif car, précise son coach, elle a le potentiel. Adèle Mafogang, elle, s’est rassuré en gagnant les 400m et 800m dames lors ce meeting. Mais la priorité pour l’athlète de Cameroon Sport, élève en classe de Terminale D, est de réussir d’abord à son examen du baccalauréat.

Au 100m dames, Irène Bell Bonog s’est classée première devant sa coéquipière de Cameroon Sport, Andela Ntede. Et Christian Tchamaken a une nouvelle fois triomphé aux lancers du javelot et du poids messieurs, même s’il n’est pas satisfait des performances réalisées. Jean Claude Kemogne, directeur technique adjoint à la Fédération camerounaise d’athlétisme se dit satisfait des performances réalisées par les athlètes.

« Ils ont mouillé le maillot. Nous sommes encore à la deuxième journée et il y a déjà des records. Cela augure d’une bonne fin de saison si les athlètes maintiennent le cap. On risque d’avoir une année de records », précise le technicien. L’autre satisfaction vient aussi de l’arrivée de la chronométrie électrique qui évite désormais toute discussion à l’arrivée des épreuves.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category