Extrême-Nord:54 tonnes de coton en fumée

Le drame est survenu dans l'arrondissement de Gobo, département du Mayo-Danay, le 21 février dernier.

Les populations de Kaïna, localité située à quelques kilomètres de Gobo, chef-lieu de l’arrondissement éponyme, viennent de perdre tout le fruit de leur dur labeur.

Jeudi 21 février dernier, un important stock de coton déjà pesé et campé, attendant d’être évacué en usine, a été détruit par les flammes. Selon les témoignages recueillis sur les lieux, un enfant de huit ans aurait malencontreusement manipulé un briquet près du tas de coton.

Activées par le vent, les flammes ont aussi touché la case d’une octogénaire proche du lieu. Conséquence, les 54 tonnes de coton campé d’une valeur de 15 814 500F, pesé et prêt à être évacué vers l’usine de Tchatibali réduits en cendres.

Toujours dans ce registre, du coton a également été dévasté par les flammes le 13 février à Polgué, une autre localité de Gobo. La valeur de ce stock est estimée par les spécialistes de la Société de développement du coton du Cameroun (Sodécoton) à plus de cinq millions de F.

L’origine du feu reste non déterminée. Plusieurs concessions alentours ont également été détruites par la fureur du feu. Le samedi 16 février enfin, au village de Dompia, non loin de Polgué, un feu parti d’un mégot de cigarette a également ravagé un tas de coton campé

 Deux millions de francs ont ainsi volé en fumée, laissant sur place des producteurs inconsolables. Avec le retour de la chaleur et face à l’inflammabilité du coton, la moindre inattention cause ces derniers temps des incendies difficiles à maîtriser.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category