Fomaric 2018: les charmes de la culture nigériane

La diversité culturelle du pays présentée dimanche 3 mars 2019 lors de la journée des communautés présidée par le Dr Fritz Ntone Ntone.

La culture des communautés des pays amis du Cameroun était à l’honneur le 3 mars dernier au festival Fomaric. Cette articulation instaurée depuis deux ans promeut le vivre ensemble entre le Cameroun et les pays dont les communautés sont installées à Douala.


Read also : Media : Chebonkeng Calls For Professionalism

La forte communauté nigériane de la capitale économique a saisi l’occasion offerte pour dérouler quelques clichés de sa richesse culturelle, en présence du délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, Fritz Ntone Ntone, et du consul du Nigéria à Douala, Musa Malam Hassan.


Read also : Menace d’une troisième vague : pari sur le vaccin

« Au sein de la Communauté urbaine nous avons un programme spécial qui promeut le vivre ensemble et le dialogue communautaire. Dans le cadre de ce programme, nous saisissons toutes les occasions pour que toutes ces communautés s’expriment quand nous nous exprimons. C’est dans ce sillage que s’inscrit la journée des communautés qui figure depuis deux dans le programme de Fomaric », a expliqué Fritz Ntone Ntone.


Read also : CHRACERH : les comptes sont conformes

Les groupes de danses, notamment « Ohafiawar Dance » ; « Yoruban cultural dance », ont rivalisé d’adresse devant le public venu nombreux communier avec ce peuple. Difficile de résister face à la dextérité des déhanchements des danseuses de « Akwaivon State Dance ».


Read also : Bafoussam : un accident fait six morts

Le « Ohafiawar Dance » a marqué les esprits par son caractère spirituel remarquable à travers les masques et le regard perçant des danseurs. « Depuis quatre semaines que nous sommes ici, tout va bien. Les activités évoluent tel que nous les avions planifiées. Nous remercions la Communauté urbaine qui nous permet de nous exprimer culturellement », a affirmé le responsable du comité d’organisation nigérian pour le Fomaric, Paul Ogele.


Read also : Nécrologie : Tsala Essomba est mort

La communauté de la République démocratique du Congo, également présente à ce rendez-vous culturel, a comblé les papilles gustatives du public avec une variété de recettes gastronomiques. Les richesses culturelles de ces communautés sont à découvrir chaque soir au festival Fomaric jusqu’au 10 mars.


Read also : Fête de la Tabaski 2021 : un message de paix

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category