34e journée internationale de la femme: Paul Biya, de tout cœur

A travers un tweet vendredi dernier, le président de la République a redit son engagement à accorder toute sa place à la femme camerounaise.

Il n’était pas présent aux différentes célébrations organisées à travers le territoire national vendredi dernier. Du moins physiquement. Mais le président de la République n’est pas resté insensible à l’événement qui mettait en vedette la femme camerounaise, de concert avec celles du monde entier : la célébration de 34e édition de la Journée internationale de la femme.

Et comment ne pas se sentir concerné dès lors qu’il s’agissait d’une journée sur les droits de la femme, un sujet qui lui tient tant à cœur. Comme il en a désormais pris l’habitude, c’est à travers un tweet que Paul Biya a tenu à communier avec les femmes camerounaises. « Excellente Journée internationale de la Femme 2019 », peut-on lire pour la version en français.

Puis Paul Biya réitère un ensemble d’engagements qu’il a pris à l’égard de la femme camerounaise : « Mieux que par le passé, nous devons accorder aux femmes … une juste place dans la société… » Le chef de l’Etat se fait du reste plus précis lorsqu’il affirme : « je m’engage à accélérer le processus d’institutionnalisation de la parité hommes-femmes ; je m’engage à renforcer la prise en compte des besoins des femmes… dans les politiques pu bliques sectorielles ; » Bien plus, le président de la République s’engage « à améliorer le niveau de participation des femmes… dans la vie politique, économique, sociale et culturelle ».

Par ces engagements, l’on constate que le président de la République reste constant dans sa détermination à accorder à la femme camerounaise toute sa place dans la société camerounaise. Le 6e point de sa profession de foi de candidat à la dernière élection présidentielle marquait déjà sa conviction à faire de ses compatriotes de sexe féminin, des acteurs à part entière du développement de notre pays. Les dernières nominations à la tête de certaines structures publiques (Société camerounaise des dépôts pétroliers, Cameroon Telecommunications…), pour ne citer que ces exemples, sont venues confirmer cette volonté politique.

L’année qui commence devant permettre le renouvellement de l’Assemblée nationale et des conseils municipaux, nul doute que Paul Biya ira encore de ses directives, comme il l’avait déjà fait lors des sénatoriales de l’année dernière. En sa qualité de président national du RDPC, il avait prescrit la présence d’au moins deux femmes comme titulaires dans les listes présentées par cette formation politique. Et cette fois, le président de la République parle bien d’ « institutionnalisation »…

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category