Défense: les nouveaux responsables installés

Nommés le 5 mars dernier par le président de la République, ils ont pris fonction hier au cours d’une cérémonie présidée par le MINDEF, Joseph Beti Assomo

Ils sont chef du secrétariat militaire, contrôleurs des armées, directeurs, inspecteurs, conseillers techniques, chef de division, soit une quinzaine de responsables nommés le 5 mars dernier par actes du président de la République. Ils ont été installés dans leurs nouvelles fonctions hier, au cours d’une cérémonie présidée dans la salle des Actes du ministère de la Défense par le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense (MINDEF). A ces nouveaux responsables, Joseph Beti Assomo a rappelé le contexte dans lequel interviennent ces nominations.

Le Cameroun fait en effet face à des menaces exogènes, dont les faits les plus caractéristiques sont constitués par les attaques de la secte terroriste Boko Haram dans la partie septentrionale, les incursions de bandes armées venues de la République centrafricaine à l’Est de notre pays. Pour ce qui est des menaces endogènes, elles sont essentiellement caractérisées par les velléités sécessionnistes de certains groupes armés dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Par conséquent, ils devront travailler en ayant à l’esprit, la volonté des pouvoirs publics d’éradiquer ces menaces. Pour le Mindef, le choix porté par le chef de l’Etat, chef des forces armées sur ces nouveaux responsables par ticipe de son souci de continuer à œuvrer à la préservation de la paix et à promouvoir la marche du Cameroun vers son développement. Joseph Beti Assomo s’est particulièrement voulu précis à l’endroit de certains nouveaux responsables.

Ainsi, au colonel Guy Beyegue, chef du secrétariat militaire, il a rappelé le caractère sensible de la structure dont il prend les commandes, parce qu’elle gère, outre le courrier du département ministériel et le protocole, mais aussi les questions de traduction et d’interprétariat. Pour cela, il devra, pour rester en phase avec la volonté de promotion du bilinguisme prescrite par le président de la République, s’assurer de la production dans les deux langues officielles du Cameroun de tous les documents du ministère.

Quant au colonel Sipa Didier Dongmo, nouveau directeur de la Justice militaire, il devra veiller au fonctionnement harmonieux des juridictions militaires. Pour sa part, le capitaine de frégate Cyrille Serge Atonfack devra continuer à faire de la division de la Communication l’une des vitrines des actions du ministère de la Défense par une meilleure lisibilité et une bonne visibilité des actions des forces de défense.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category