Maladies tropicales négligées: des bourses pour la recherche

Hier mardi 12 mars 2019 à Yaoundé, des étudiants doctorants ont reçu des bourses de l’Organisation de coordination pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale.

Ils sont 19 étudiants doctorants, tous issus de la zone CEMAC, à bénéficier des bourses nécessaires à leurs travaux de thèses sur les maladies tropicales négligées. Mardi 12 mars 2019, ils ont signé avec le secrétaire exécutif de l’Organisation de coordination pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale (OCEAC), Dr Manuel-Nso Obiang Ada, les contrats qui conditionnent la perception desdites bourses et le démarrage officiel des travaux.

En plus de cela, un kit de matériels informatiques, constitué d’un ordinateur portable avec un logiciel utile déjà programmé, ainsi qu’un disque dur interne leur a été offert à chacun. C’était à l’occasion du lancement officiel du volet 2 dudit projet au siège de l’OCEAC à Yaoundé.

Evénement rehaussé par la présence du représentant du ministre de la Santé publique, Alim Hayatou, secrétaire d’Etat auprès du Minsanté chargé de la lutte contre les épidémies et les endémies, et du chef de la coopération (secteurs gouvernance et santé) à l’ambassade de la République fédérale d’Allemagne, Hauke BranKamp.

Résolue à tordre le cou à ces pathologies, l’OCEAC a décidé d’unir les efforts afin d’avoir un véritable impact dans la lutte contre ces affections pourtant évitables et curables. Ceci, dans le cadre du Projet de lutte contre les maladies tropicales négligées (MTN), fruit de la coopération entre la République fédérale d’Allemagne et la CEMAC.

« L’objectif principal de ce projet est de soutenir les activités de lutte et de contrôle des MTN dans la région CEMAC, et ce, plus spécifiquement à travers deux volets. Le premier concerne l’appui aux projets développés par les programmes nationaux de lutte et couvre cinq pays de la CEMAC, à l’exception de la Guinée équatoriale », a indiqué Dr Manuel-Nso Obiang Ada.

Le volet 2 vise, quant à lui, à renforcer les capacités régionales de recherche en octroyant des bourses de doctorat. Ce volet couvre les six pays de la CEMAC. Lise Bethy Mavoungou, doctorante du Congo Brazzaville. Le ver de guinée, la trypanosomiase, l’ulcère de buruli, la rage, le trachome, la filariose et la morsure de serpent font notamment partie du répertoire des maladies tropicales négligées recensées par l’OMS.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category