Nationales N°3 et 4: Nganou Djoumessi sur les routes

Le ministre des Travaux publics effectue cette descente au lendemain de la concertation qu’il a tenue mardi et qui a aussi permis de faire le point sur les marchés d’entretien routier.

Le ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi effectue dès ce vendredi une visite des chantiers situés le long de la route nationale N°3 (Yaoundé-Douala-Limbé-Idenau) afin de parcourir l’itinéraire des travaux liés à la Coupe d’Afrique des Nations. Le ministre se rendra aussi sur la route nationale N°4 (Yaoundé-Obala-Bafoussam) pour s’enquérir des points critiques sur cet axe routier. Cette descente sur le terrain fait suite à une séance de travail conduite mardi par le Mintp.  Durant la rencontre, il a été question de faire le point sur la situation de la route nationale N°3. 
Après l’effondrement d’une buse métallique au point kilométrique 63+150 de cette route le 21 octobre dernier, une couche de roulement en enduit superficiel bicouche a été mise en œuvre pour améliorer la circulation des véhicules. « Des démarches sont actuellement en cours pour l’achèvement des travaux d’aménagement d’une déviation et la finalisation du projet devant permettre la construction d’un dalot sur la rivière Manyaï », souligne la note d’information du ministère.
S’agissant du rythme général des travaux en cours sur cet axe routier, l’on apprend également de la même source, que le Mintp a instruit une mise en demeure pour l’entreprise en charge des travaux sur le lot 2 allant du Pont de Ndoupè jusqu’à Douala sur une distance de 106 km. Le bureau d’études techniques chargé du contrôle et de la surveillance devra se mobiliser davantage. 
Quant à l’état d’avancement des marchés d’entretien routier de l’exercice 2016, les participants à la séance de travail de mardi se sont penchés sur les 106 contrats signés dont 75 par le Fonds routier et 31 pris en charge par le budget d’investissement public. « Plusieurs entreprises ont, par ailleurs, été notifiées pour le démarrage des travaux d’entretien qui se feront sur plusieurs itinéraires et sur l’ensemble du territoire national dès le début de la saison sèche », précise la note d’information. 
Par ailleurs, des innovations ont été introduites dans le programme d’entretien routier 2017. Elles portent, entre autres, sur le retour à l’annualité des contrats d’entretien, leur suivi, l’évaluation des travaux, l’acquisition du bitume à froid pour les interventions en régie et la mécanisation de certaines tâches.  
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie