Cameroun - Comores: les Lions à l’ouvrage

L’effectif au complet s’est entraîné hier au stade annexe de l’Omnisports à Yaoundé.

Un peu moins d’une heure. C’est la durée de la première séance d’entraînement des Lions indomptables hier en mi-journée au stade annexe n°1 de l’Omnisports. Le temps d’un deux-camps entre les joueurs, souvent interrompu par Clarence Seedorf, le sélectionneur national, pour expliquer ce qu’il souhaite exactement. De l’autre côté du terrain, André Onana et Carlos Kameni sont en plein exercice tandis que Fabrice Ondoa sert de rempart pour l’exercice collectif. On cherche visiblement la cohésion, les automatismes, mais les joueurs ont encore de la difficulté à se retrouver. Normal.

C’est la première séance avec tous les 23 joueurs convoqués par le technicien néerlandais en vue du match du dernier tour des éliminatoires de la CAN 2019 face aux Comores, samedi prochain au stade Omnisports de Yaoundé. Sous le regard de nombreux badauds et de la presse sportive autorisée à couvrir les deux sessions d’hier (la deuxième séance d’entraînement ayant eu lieu en soirée), les Lions ont donc véritablement entamé la préparation du rendez-vous du 23 mars prochain.

Sans se laisser perturber par les interpellations intempestives depuis les gradins. Ni les commentaires quand Clarence Seedorf et ses adjoints, Patrick Kluivert et Joël Epalle, s’offrent un petit footing à la fin des exercices. Seule ombre au tableau, Eric Maxim Choupo-Moting, visiblement gêné physiquement, a très vite rejoint les vestiaires avec le médecin de l’équipe et n’est revenu sur la pelouse que pour les étirements. Si l’ambiance était particulièrement détendue, Clarence Seedorf n’a eu de cesse, notamment dans le cadre d’une réunion en début de matinée, de rappeler l’importance du match contre les Comores.

Le Cameroun doit absolument éviter une défaite pour se qualifier pour la CAN égyptienne. D’où son insistance sur la discipline, la cohésion et l’ambition. La suite du regroupement prévoit deux séances ce mercredi, toujours ouvertes au public. Jeudi et vendredi par contre, le staff a choisi de s’entraîner bien loin des regards curieux. Ils auront déjà suffisamment donné à voir et à commenter. En attendant le jour dit.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category