Mang Agro : idées pour une alimentation bio

Créée en 2017, la startup camerounaise vise à contribuer à l’amélioration des pratiques alimentaires.

De la fécule de poisson, baptisée « Thovi », c’est un nouveau produit, « Made in Cameroon », proposé pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires, prévenir des cancers. C’est en fait un assaisonnement bio, en remplacement du cube. Concrètement, il s’agit du poisson de mer enrichi (hareng). Avec l’aide d’un sous-traitant industriel, ce poisson est macéré, déshydraté, ce qui permet une fois séché, de le moudre. C’est ainsi que sur la base de formules internes, des dosages sont effectués. De quoi permettre d’obtenir un produit de qualité. A 1000 F, le paquet de 100g, le produit est sollicité.  Ses apports, sus évoqués, sur la santé « découlent de tests sanitaires méticuleusement effectués », rassure Carrel Mang, directeur de Mang agro.

Sur la base de ses recherches, il a pu mettre au point ce produit dépourvu de sel. Si Mang Agro ne commercialise que ce produit pour le moment, après une batterie de tests appropriés, il y en a d’autres qu’il peaufine. Il s’agit par exemple de la chapelure, du yaourt et d’un complément alimentaire pour bébé, en remplacement des aliments actuels. Pour atteindre ses objectifs, l’entreprise compte sept autres personnes. Des associés, avec lesquels Carrel Mang partage des tâches de gestion et d’administration.

Détenteur d’une licence décrochée en faculté de Sciences économique et de gestion, option Ingénierie économique et financière, le promoteur se lance dans l’entrepreneuriat. Il décide de matérialiser une idée qui lui taraude l’esprit depuis quelques années : mettre sur pied une entreprise visant à améliorer les pratiques nutritionnelles des consommateurs camerounais et africains, en fournissant des aliments manufacturés bios. C’est ainsi qu’en 2017, avec un capital de 240 000 F, il met sur pied Mang Agro.

Si pour le moment, cette fécule de poisson est commercialisée grâce au porte-à-porte et à un point de vente au marché central de Yaoundé le staff de Mang Agro ne désespère pas. Ici l’on parle d’aller bien au-delà des quelques arrondissements de la capitale. Le rêve caressé est d’approvisionner le Cameroun tout entier, ainsi que la sous-région Afrique centrale.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category