An 34 du Renouveau: Bamenda promet un plébiscite à Paul Biya

un grand meeting de célébration a eu lieu le 6 novembre sous la présidence de Paul Atanga Nji.

La célébration du 34e anniversaire de l’accession à la magistrature suprême du président Paul Biya a connu une forte mobilisation des militantes et militants du RDPC dans la section de Mezam I B Bamenda Centre. Dès 7 heures du matin, le président de la section Matoya Anye Cletus a organisé des évènements sportif et culturel : marche sportive, marathon et compétition de danse traditionnelle.
Par la suite, les militantes et militants du RDPC, de l’OFRDPC et  de l’OJRDPC se sont retrouvés au palais des Congrès de Bamenda pour un grand meeting politique. Les autorités administratives sont venues booster le moral des militantes et militants tous habillés en tenue du parti pour la circonstance. Après lecture du récépissé délivré par le sous-préfet, le président de section OJRDPC, Peter Chinwi, a souhaité la bienvenue à tous les militants et invités. Il a dit qu’en 34 ans, le chef de l’Etat a travaillé sans cesse pour la consolidation  de l’unité nationale.
La présidente de l’OFRDPC Miriam Mbah a dit que S.E Paul Biya a beaucoup encouragé les femmes qui constituent 30% des élus à l’Assemblée nationale et au Sénat. C’est un motif de satisfaction et de fierté. Le président de la section Matoya Anye Cletus a demandé aux militantes et militants de soutenir le chef de l’Etat dans son combat contre Boko Haram. Il les a encouragés à s’investir davantage dans l’agriculture. Il leur a rappelé cette phrase historique du chef de l’Etat « La terre ne trahit jamais ». Cela permettra de résorber le chômage dans les milieux jeunes, a-t-il souligné.
Prenant la parole en dernier lieu, Paul Atanga Nji, chef de la délégation permanente du Comité central pour le département de la Mezam, a demandé aux militants et sympathisants du RDPC de se mettre en ordre de bataille « pour accorder un plébiscite à notre champion lors de la prochaine élection présidentielle ». Pour Atanga Nji, S.E Paul Biya est un choix du réalisme et de la raison. Il a fait du Cameroun un pays stable, uni, démocratique, libre, paisible et prospère.
Paul Atanga Nji a mis en garde les apprentis sorciers du mouvement clandestin et sans envergure politique le SCNC qui tentent de semer la confusion en parlant d’un éventuel retour au fédéralisme de 1961. Ceux qui disent que les anglophones sont marginalisés au Cameroun devront demander pardon à Dieu, ils doivent se confesser parce qu’ils savent que c’est du mensonge et des affabulations, a martelé Paul Atanga Nji, soulignant que S.E Paul Biya depuis 1982 a toujours accordé aux anglophones un traitement préférentiel. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category