Dschang: le Centre multimédia Chantal Biya ouvert

Cette infrastructure inaugurée samedi 23 mars 2019, abrite également le siège du programme « Vaccin-social » initié par la première dame pour lutter contre le Sida.

Le programme « Vaccin social », pour faire reculer les Infections sexuellement transmissibles et le Sida (IST/Sida) en milieu éducatif, a été lancé à Dschang dans le département de la Menoua, région de l’Ouest, le 23 mars dernier.

C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Dr Vivian Kilo Asheri, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education de base, représentante personnelle du Minedub, président de la commission nationale de l’Unesco. Selon le Dr Vivian Kilo Asheri, l’objectif du programme

« Vaccin-social » initié par la première dame, Chantal Biya, est d’atteindre rapidement le cap de zéro infection à l’avenir, en s’appuyant sur une jeunesse bien formée, qui saura éviter cette pandémie et sa propagation.

D’après Rose Jaji Mbah, coordonnatrice nationale du programme « Vaccinsocial », le procédé consiste en un ensemble de stratégies et de méthodes didactiques pour former, sensibiliser les jeunes et les pousser à adopter des comportements sains.

Le programme s’est donné pour objectif à court terme, de former 130 000 enseignants et 5,5 millions d’élèves de la maternelle et du primaire principalement. Sans oublier les autres jeunes et l’ensemble de la population. Les bénéficiaires de cette formation, mieux informés sur cette maladie (son mode de transmission, la prévention), le test sérologique, de séropositivité, de traitement, de bannissement des différents stéréotypes et formes de stigmatisations, vont constituer une masse critique qui va contribuer de manière forte à bouter définitivement le Sida hors du Cameroun.

Le Centre multimédia et vidéo conférence Chantal Biya de Dschang, inauguré à l’occasion, va contribuer à l’atteinte de cet objectif. Cette infrastructure, située en face de la souspréfecture de Dschang, a été conçue comme espace stratégique pour la formation à distance.

Le matériel de pointe installé dans la salle principale qui peut accueillir une centaine de personnes, va aussi, selon le Minpostel, Minette Libom Li Likeng, servir au développement des formations, susciter des vocations en vue de l’éclosion du génie créateur des jeunes dans le numérique, créer des emplois dans le digital.

Au comité de gestion, conduit par le maire de Dschang, Baudelaire Donfack, d’en faire bon usage, pour que ce centre contribue au développement du Cameroun, selon l’esprit de la donatrice, Mme Chantal

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category