Cinéma: Le grand écran s’illumine à Bangoulap

Suite à un partenariat noué avec l’Institut français du Cameroun, la Fondation Jean Félicien Gacha entend promouvoir le tourisme camerounais, notamment par le 7e art.

Redonner un nouveau souffle au 7e art en particulier, et à la culture en général. C’est l’objectif principal visé par le partenariat noué entre l’Institut français du Cameroun (IFC) et la Fondation Jean Félicien Gacha (JFG) de Bangoulap (Bangangté). Les termes de cette collaboration ont récemment été présentés lors de la 17e assemblée générale de la Fondation JFG.

Parmi les personnes présentes, de nombreux hommes de culture et les chefs traditionnels de l’Ouest. Concrètement, l’IFC va mettre son expertise en matière de diffusion et de projection au service de la région.

« Tous les comédiens et chanteurs qui passeront à Yaoundé ou à Douala feront une escale à la fondation, ce qui est un bonheur pour le développement du tourisme camerounais», confie Malika Messad, la directrice de la Fondation JFG.

Pour elle, cette amélioration de la programmation culturelle, principale innovation de l’année, n’a pas empêché le bon déroulement des autres activités culturelles. Le chef Bangoulap, SM Jean Yonkeu, se réjouit du fait que la fondation s’impose depuis sa création comme un espace de valorisation culturelle et touristique du terroir.

Outre la promotion de l’artisanat local et de la formation professionnelle, les activités de la fondation JFG vont continuer d’être axées en 2019 sur l’intérêt humain, assure la directrice.

Cette ONG créée en 2002 continuera sa marche vers son objectif qui est d’œuvrer en faveur des populations dans divers secteurs culturels. Au terme de la cérémonie, des bourses ont été offertes à des jeunes pour contribuer à leur essor professionnel

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category