Patrimoine : des Allemands à la chefferie Bangoua

Emerveillés, une douzaine d’élèves et cinq encadreurs allemands ont récemment découvert les réalités de Bangoua, département du Ndé. En février dernier, la délégation venue d’un lycée situé dans la ville de Syke, au Nord-Ouest de l’Allemagne, s’est rendue à la Case patrimoniale de Bangoua. Ici, l’histoire locale leur a été contée par Sean Paul Tchatchouang, conservateur du musée. En  parcourant cette Case, les visiteurs allemands ont pu observer les photographies, les masques, les statuettes, les tableaux plastiques et autres ouvrages littéraires retraçant l’épopée de ce peuple fondé vers 1440 par Fô Leukemegne, encore appelé Fô Djouvup. Ce musée modernisé en 2009 sous le thème : « Art, chasse et traditions », met en exergue la culture du terroir Bangoua. On y découvre la vie socioculturelle de ce peuple. Un tableau culturel complété par la sortie de la mythique danse Kougang.

Le chef Bangoua, sa majesté Julio Annick Djampou Tchatchouang, a remodelé l’espace culturel local en transformant la montagne écologique Louo en lieu de randonnée touristique et sportive. Helma Grote Lambers, chef de la délégation allemande, a exprimé sa joie de visiter ces pans de la culture Bangoua et de mesurer les actions de la diaspora camerounaise d’Allemagne, qui promeut notamment la Kamerun Haus, située à Lepsuiss Straße à Berlin.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category