Clôture de l’année de la miséricorde divine: le chef de l’Etat représenté

Mgr Samuel Kleda a prescrit aux fidèles la notion de partage samedi lors de la messe pontificale de clôture. C’était en présence de Martin Belinga Eboutou.

Des centaines de voix se sont élevées avec des chants d’action de grâces et de louange à Dieu, le père miséricordieux en la basilique Marie-Reine-des-Apôtres de Mvolyé samedi dernier. C’était à l’occasion de la messe pontificale de clôture de l’année du jubilé de la miséricorde divine célébrée par Mgr Samuel Kleda, président de la Conférence épiscopale nationale du Cameron (CENC), archevêque de Douala. Le prélat était assisté de Mgr Jean Mbarga archevêque métropolitain de Yaoundé. Ont pris part à cette célébration eucharistique, le représentant personnel du chef de l’Etat, Martin Belinga Eboutou, directeur du Cabinet civil de la présidence, des membres du gouvernement, Son Eminence Christian Cardinal Tumi, le collège des évêques et des prêtres venus des différents diocèses du Cameroun. 
Au cours de son homélie, le célébrant principal, Mgr Samuel Kleda s’est inspiré des textes liturgiques du jour pour demander aux fidèles de cultiver les fruits spirituels dont Dieu nous a comblés. D’après lui, cette année jubilaire décidé par le Pape François le 5 décembre 2015, a été un temps favorable à la conversion de tous. « L’aspect important de cette année de la miséricorde divine repose sur les œuvres de charité pratiquées en direction de nos frères. A partir de l’évangile de Jésus Christ selon Saint Luc, le prélat a rappelé à aux fidèles, à l’exemple de Zachée de partager la moitié de leurs biens afin de redonner la dignité de fils de Dieu aux pauvres», a-t-il poursuivi. Et d’ajouter : « Zachée fait partie des hommes riches condamnés dans notre société aujourd’hui. Ayant rencontré Dieu, il a décidé de s’ouvrir à Jésus avec courage et foi sans hésitation ni honte. Et l’accueil favorable qu’il trouve aux yeux du Fils de Dieu à travers l’amour et la miséricorde brise les barrières des hommes ». 
Dans le message des évêques adressé au peuple de Dieu, des remerciements ont été adressés au président de la République et une recommandation a été faite aux fidèles catholiques, frères des autres obédiences religieuses, autorités civiles : celle de pratiquer des œuvres de miséricorde source de joie, de paix et de Salut. Ceci parce que c’est un acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à notre rencontre. « Soyez des lampes qui brillent, comme du levain dans la pâte. Nous sommes tous des fils d’Abraham et des missionnaires de la miséricorde », ont conclu les bergers du Christ. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie