Fenassco Ligue A: les Jeux sont ouverts

La cérémonie officielle de lancement a eu lieu hier à Yaoundé.

Depuis hier au Complexe sportif de la Garde présidentielle à Yaoundé, la vasque olympique laisse apercevoir la flamme qui la réchauffe. Une flamme qui a eu pour ultime porteur un natif de la région du Centre et sportif dans l’âme. Vêtu du survêtement des Lions indomptables, l’honneur est revenu à Augustin Thierry Edjoa de l’allumer.

L’ancien proviseur est ainsi honoré pour sa contribution significative dans le sport scolaire. Un geste suivi par le match inaugural de la 21e édition des finales nationales des Jeux de la Fédération nationale du sport scolaire (Fenassco) ligue A.

Une rencontre opposant le Lycée classique et moderne de Kaélé au Lycée d’Eseka dont le coup d’envoi a été donné d’un pointu du droit par le Pr. Pauline Nalova Lyonga, ministre des Enseignements secondaires.

Un geste technique du Minesec qui n’a porté bonheur à aucune des deux équipes qui se sont séparées sur un score de parité de zéro but partout. Le lancement de la succession sportive de la région de l’Extrême Nord, vainqueur 2018, a été marqué par la solidarité gouvernementale.

En effet, six autres ministres (Minsep, Minfopra, Minesup, Minas, Minedub, Minjec) ont rehaussé la cérémonie d’ouverture de leur présence. Avant de lancer officiellement les hostilités entre jeunes lycéens et collégiens, le Pr. Pauline Nalova Lyonga a honoré la mémoire de feu Blériot Tsanou, élève en seconde C au lycée bilingue de Deido tué vendredi dernier.

Aux 1420 athlètes (710 filles et 710 garçons), 480 élèves des écoles normales d’instituteurs, 200 encadreurs techniques et 60 jeunes officiels, le Minesec a apporté des assurances sur le confort des différentes délégations. « Les mesures ont été prises afin qu’athlètes et encadreurs puissent s’exprimer dans des conditions appropriées », a-telle garanti.

Ces différents protagonistes ont été invités à rester fidèle au concept de « Clean schools » (traduction d’écoles propres en français) qui gouverne l’année scolaire en cours. Cela passe notamment par la mise en évidence des talents au service des valeurs olympiques et des principes fédérateurs du vivre ensemble. Une convivialité et un esprit de fraternité que l’on retrouve sur le thème de ces 21e finales Fenassco ligue A baptisé : « Les Jeux scolaires, pour la promotion de l’unité et de la paix ».

Des valeurs mises en vitrine lors de la parade culturelle colorée qui a exploré avec panache les sonorités et danses patrimoniales des quatre aires culturelles du Cameroun (Soudano-sahélienne, Sawa, Grassfields, Fang-Beti). Après le boxeur Issa Hamza l’an dernier, les jeux de Yaoundé sont placés sous le génie sportif de feu Théophile Abega, parrain de cette édition.

Cette dernière accueille le bras de fer comme nouvelle discipline. Ce qui porte le total des disciplines sportives en compétition à 11. Des épreuves sportives qui ont toutes démarrées hier aprèsmidi à l’exception du tennis de table, de la gymnastique, du judo et de la lutte.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category