Coopération culturelle: deux hôtes chez le Minac

Vivian Loss Sanmartin, ambassadeur du Brésil au Cameroun et Daniel Kalbassou, promoteur du festival Kodoma ont été reçus par Bidoung Mkpatt le 29 mars dernier à Yaoundé.

Le ministre des Arts et de la Culture, Bidoung Mkpatt a reçu deux hôtes le 29 mars dernier. La première audience a été accordée à l’ambassadeur du Brésil au Cameroun,Vivian Loss Sanmartin. C’était dans le cadre d’une visite de prise de contact. Occasion de passer en revue la coopération culturelle entre le Cameroun et le Brésil. Entre autres sujets évo qués, la viabilisation du site de Bimbia.

« Il s’agit d’un projet en cours entre le Cameroun et le Brésil. Le site archéologique du quai de Valongo situé à Rio de Janeiro, inscrit en 2017 au patrimoine mondial de l’Unesco, est un lieu de mémoire de l’esclavage, tout comme celui de Bimbia. Nous pensons donc collaborer avec le Cameroun à cet effet. Il s’agit là de partager notre expérience dans le cadre de cet important projet », a expliqué l’invitée du Minac.

Elle a également ajouté : « L’anthropologue qui a conduit l’équipe afin de défendre notre candidature pour la réalisation de ce projet auprès de l’Unesco, sera très prochainement en visite au Cameroun ». D’autres axes de collaboration comme la gestion des droits d’auteur ont également été évoqués. Daniel Kalbassou, promoteur du festival des arts et de la culture Kodoma a ensuite rencontré le Minac.

L’événement est célébré depuis 11 ans par le peuple Moussey retrouvé dans plusieurs régions du Tchad et à l’Extrême-Nord du Cameroun. « Nous organisons notre festival dans deux semaines. Il était donc important de venir informer le ministre des Arts et de la Culture et lui demander sa bénédiction », a expliqué M. Kalbassou.

Entretien qui a porté des fruits. «La réponse du ministre a dépassé nos attentes. Il a assuré qu’il apportera son appui pour la réalisation du festival », s’est réjoui le responsable. Le festival international Kodoma se tient chaque année de manière rotative entre le Tchad et le Cameron. Au cours de ce festival, des actions de développement telles que des campagnes de santé, la sensibilisation sur les mariages précoces et sur les maladies sexuellement transmissibles et autres fléaux sociaux sont menées au sein de la communauté Moussey.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category