Lionnes indomptables de football : encore du boulot !

Les Lionnes ont perdu leur dernier match amical retour par 2 buts à 1 contre la Tanzanie dimanche au stade Omnisports à Yaoundé.

Elles sont souvent allées au charbon mais pas jusqu’au bout de l'action. Les Lionnes ont perdu leur sixième et dernier match amical contre la Tanzanie, battues 2-1 au stade Ahmadou Ahidjo à Yaoundé. Des buts d’Agnès Nkada (Cameroun, 39e min), Omary Nwanahamisi (40e et 45e min). Premier match en nocturne pour les Lionnes, situation de compétition oblige. Du 19 novembre au 3 décembre, dans le groupe A, basé à Yaoundé, le Cameroun sera face à l’Egypte, l’Afrique du Sud et le Zimbabwe. Premier match pour Aboudi Onguene avec le groupe qui participera à la CAN. L’avant-centre, championne de Russie avec son club, FC Rossiyanka, a perdu le match aller des huitièmes de finale de la Champion’s League avant de rejoindre ses coéquipières vendredi dernier. Le groupe est en stage depuis le mois de juin au Cameroun. « Je suis satisfait de sa (Aboudi Onguene, ndlr) prestation. Il faut parfois perdre pour se remettre en question. On va travailler. Je suis tout de même satisfait. On a perdu mais c’était notre meilleur match », confie Carl Enow Ngachu à la fin de la rencontre. 
Des erreurs, il y en eu, en défense. Mais elles étaient davantage « individuelles, pas collectives. Nous avons dominé la rencontre, mais nous avons loupé de nombreuses occasion », analyse le sélectionneur des Lionnes indomptables. Manque de précision en attaque, défense parfois instable, une gardienne testée jusqu'au bout. Contre la Tanzanie, ça a joué dur, le contact physique se faisant souvent ressentir. Toutes les lacunes observées par les différentes parties impliquées dans l’organisation de cette coupe d’Afrique des nations doivent être élaguées avant samedi, 19 novembre prochain, première journée de cette compétition.
Les Camerounaises ont eu droit à leur véritable baptême du feu avec le public de Mfandena. Il est rapidement passé du chaud au froid, laissant des silences inquiétants parfois. La faute peut-être à cette association de mascotte des mouvements sportifs qui n'a pas su faire foule, donner de la voix. Du coup, à dix minutes de la fin de la rencontre, c’est opération « gradins vides ». Le public regagne progressivement la sortie. Pourtant, de l'espoir, il y en avait encore pour les Lionnes.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie