Crash du vol d’Ethiopian Airlines: une défaillance du système de stabilisation

Au cours d’une conférence de presse donnée hier à Addis-Abeba, les officiels éthiopiens ont écarté la thèse d’une erreur humaine

On en sait désormais un peu plus sur les causes exactes du crash du vol d’Ethiopian Airlines survenu le 10 mars dernier à AddisAbeba, dix minutes seulement après le décollage, et qui a coûté la vie aux 157 personnes à bord. Le rapport préliminaire de la Commission d’enquête présenté hier dans la capitale éthiopienne en présence des responsables de ladite compagnie et de la ministre éthiopienne des Transports, Dagmawit Moges, fait état de ce que cette catastrophe n’est pas le fait d’une erreur humaine.

Il en ressort que le Boeing 737 Max « n’a pas été endommagé par un objet étranger », mais a subi à l’issue d’un « décollage normal », un souci de « piqué répétitif et non commandé ».

L’enquête souligne également que les pilotes ont tenté en vain de parer à toute éventualité en respectant les procédures d’urgence recommandées par le constructeur Boeing pour désactiver le pilotage automatique et reprendre le contrôle de l’avion. Le document met plutôt à l’index une défaillance du système de stabilisation de l’appareil endommagé.

Du côté d’Ethiopian Airlines, le top management se dit plutôt satisfait du respect des consignes et du professionnalisme de l’équipage. «Très fier de l’attitude de nos pilotes qui ont suivi les pro cédures d’urgence recommandées et de leur haut degré de professionnalisme dans une situation aussi difficile», se réjouit Tewolde Gebre Mariam, président directeur général de cette compagnie.

Pour la ministre des Transports, l’en quête « n’a pas pour but de dresser des accusations, mais d’assurer la sécurité future». Dagmawit Moges suggère à cet effet que «le système de contrôle des vols soit revu par le fabricant. » Il y a quelques jours, le construc teur Boeing avait annoncé avoir identifié le problème du Système de stabilisation de l’appareil (MCAS) et indiqué qu’il envisageait de mettre à jour ce logiciel pour prévenir d’autres catastrophes éventuelles.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category