Aménagement et développement durable: le schéma du Littoral se dessine

Un atelier participatif y relatif tenu récemment à Douala, faisant le point sur la collecte des données

Le schéma régional d’aménagement et de développement durable de la région du Littoral a été présenté lundi 1er avril dernier aux différents acteurs en charge du dossier. Dans la salle des Actes de la préfecture, ils étaient tous là, institutions, chefs traditionnels, société civile, maires et populations, pour s’imprégner et donner leurs avis sur ce qui demain, est appelé à changer et conditionner leur vécu quotidien, le schéma régional d’aménagement et de développement durable du Littoral.

Ouvrant les travaux, le premier adjoint préfectoral, Jean Philippe Ngo’o Mebe, a tenu à rappeler aux uns et autres l’importance que revêt cet atelier pour le devenir de la région. Il est question, a-t-il déclaré, de recueillir les observations et avis de tous, pour que ce schéma soit en adéquation avec les réalités locales, qu’il réponde aux attentes des populations et soit porteur des préoccupations et aspirations du plus grand nombre.

Thaddée Yossa, le chef de mission du groupement chargé de ce travail, s’est à sa suite, chargé d’édifier l’assistance sur le travail effectué jusque là. Il en ressort qu’après le Moungo, le Nkam et la Sanaga-maritime, le Wouri se doit d’adopter son schéma d’aménagement et de développement durable. Il

s’agit, dans le cadre de cet exercice, de mener une réflexion sur le choix des sites d’aménagement du territoire par rapport à l’occupation de l’espace. Quelles zones affecter à telles activités, où implanter une école, un marché, quelles sont les priorités en terme de route, de ponts, d’hôpital à l’aune de l’horizon d’émergence en 2035…

D’où l’approche intégrée associant les pôles de gouvernance aux niveau central et local, en prenant en compte tous les instruments de développement à tous les niveaux (plans communaux de développement, schémas directeurs…) pour une répartition équilibrée, judicieuse et intégrée des hommes, des activités de production, des infrastructures et des équipements.

Objectif affirmé, réduire les inégalités territoriales, assurer l’égalité des chances entre citoyens par un égal accès au savoir et aux services publics, réduire les écarts de richesse et renforcer l’attractivité, la compétitivité, la complémentarité et la solidarité entre les collectivités. Les échanges qui ont suivi ont donné l’occasion de déceler les forces et faiblesses, les opportunités, les menaces et les thématiques prioritaires du département du Wouri.

Toutes remarques prises en compte par le groupement et qui seront présentées au gouvernement, avant l’adoption définitive du schéma, qui fera l’objet d’un atelier d’adoption.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category