Hôpital Laquintinie: le personnel sera plus performant

Grâce à un mémorandum d’entente que viennent de signer la formation sanitaire et l’Université de Picardie Jules Verne.

Deux services sont particulièrement concernés par ce mémorandum, celui de psychiatrie et celui du centre des maladies respiratoires. Des services qui présentent des insuffisances en termes de capacité de prise en charge des malades. Le service de psychiatrie de l’hôpital Laquintinie couvre, outre la région du Littoral, celles du Sud-Ouest, de l’Ouest et du Sud, et reçoit en moyenne 5000 patients par an. Selon le Pr. Richard Njock, directeur de l’hôpital, ce service manque de psychiatres, psychologues, psychomotriciens entre autres.

Le mémorandum d’entente signé la semaine dernière avec l’Université de Picardie Jules Verne, contribuera au renforcement des capacités et à la formation des personnels en vue d’une meilleure prise en charge des personnes souffrant des troubles mentaux. « La convention (…) est celle d’un service de santé mentale mieux équipé, celle d’un service de santé mentale au personnel mieux outillé et en phase avec les techniques de prise en charge », a af firmé le chef du service de psychiatrie de l’hôpital Laquintinie, Dr Christian Eyoum.

Le centre des maladies respiratoires, deuxième axe de cette convention, présente des problèmes similaires. Le service a enregistré près de 10 000 patients consultés en 2018. Il couvre les régions du Littoral, du Sud-Ouest et du Nord-Ouest, pour une population estimée à 5 millions d’habitants. Le même service reçoit les étudiants en soins infirmiers et en médecine. La convention permettra au personnel de ce service de recevoir des formations à la prise en charge des urgences respiratoires.

La convention, qui a une durée de trois ans, cible plusieurs domaines. Notamment l’accueil des étudiants, les missions d’enseignants et chercheurs, l’établissement d’une collaboration scientifique entre les laboratoires et centres de recherche des deux établissements.

« A travers ce partenariat qui est une co-construction, nous allons partager un certain nombre de connaissances ici au Cameroun, la psychologie en particulier. Le psychologue de Laquintinie couvre quasiment 5 millions d’habitants. Ceci pose un problème de personnel à former », a indiqué le président de l’Université de Picardie Jules Verne, Mohammed Benlahsen. Les documents ont été signés en présence du consul général de France au Cameroun, Christian Michel Robert.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category