Autonomisation de la femme: 50 professionnelles de la couture sur le terrain

Elles ont reçu leurs diplômes vendredi dernier à Yaoundé en présence de plusieurs membres du gouvernement.

Formées au métier de la couture et de la broderie, elles sont 50 à avoir reçu vendredi dernier au ministère de l’Education de base (Minedub) des diplômes de fin de formation. C’était dans le cadre du Programme d’assistance technique au profit des femmes dans les domaines sus cités.

L’initiative est de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) en collaboration avec la Commission nationale du Cameroun pour l’UNESCO et avec l’appui financier de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA).

La cérémonie de clôture de cette session de 21 jours a été le lieu, pour les bénéficiaires, de remercier les initiateurs ainsi que l’ensemble des organismes partenaires ayant facilité la formation. « Nous remercions nos formateurs qui ont fait de nous des professionnelles du métier. Et nous nous félicitons pour l’esprit d’équipe et d’entraide que nous avons eu. Notre ambition était que tout le monde soit au même niveau de connaissance et qu’on obtienne toutes nos diplômes », a confié Jeanne Pauline Essomba, lauréate.

Afin de démontrer leur savoir-faire et en signe de gratitude envers Marie Thérèse Abena Ondoa, ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille (Minproff), Achille Bassilekin III, ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat et du ministre de l’Education de base,Laurent Serge Etoundi Ngoa, des tenues confectionnées (‘’Kaba Ngondo’’ et du Minedub chemises) par les récipiendaires leur ont été offertes.

Ravi des résultats obtenus, le Minproff a donné les raisons d’une telle formation : « Il s’agit de permettre aux jeunes filles et aux femmes qui ont été formées de sortir de la précarité. Leur permettre également de créer leurs propres entreprises, parce qu’elles ont reçu du matériel et des moyens pour lancer leurs activités ».

Tout en leur demandant d’être rigoureuses et engagées, Marie Thérèse Abena Ondoa a promis qu’à la suite de cette formation, il y aurait un suivi afin de garantir un encadrement de ces femmes. La cérémonie s’est achevée par un défilé de mode, démontrant ainsi le savoir-faire professionnel des lauréates.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category