Un président par intérim attendu ce mardi

Le Parlement algérien se réunit ce mardi à Alger pour désigner un nouveau président par intérim en remplacement d’Abdelaziz Bouteflika, démissionnaire le 2 avril dernier. Conformément à la Constitution, le poste devrait revenir au président du Conseil de la Nation, le Sénat algérien, Abdelkader Bensalah qui aura pour mission d’organiser une élection présidentielle dans un délai de 90 jours. Mais, il fait déjà l’objet de contestations populaires au sein des masses qui estiment qu’il est un homme du système en place.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category