Nord : le choléra fait deux nouveaux morts

Après quelques mois d’accalmie, l’épidémie semble refaire surface depuis deux semaines.

Beaucoup auraient préféré croire à un poisson d’avril. Mais le décès d’un gendarme à l’hôpital de la garnison militaire de Garoua le 1er avril dernier, à peine quelques minutes après son internement, est venu ramener sur la région du Nord, le spectre d’une menace qu’on croyait s’éloigner.

Même si certaines sources médicales ont évoqué la thèse d’un empoisonnement, ce décès qui présentait tous les symptômes d’un cas de choléra, est venu s’ajouter à la liste de 19 autres cas suspects déclarés depuis le 27 mars, portant à deux le nombre de décès liés à cette nouvelle vague.

Un communiqué du délégué régional de la Santé publique du Nord le Dr Arabo Saidou, est venu confirmer la résurgence de l’épidémie, après presque cinq mois d’accalmie. Trois foyers seraient pour l’instant concernés, dont les districts de santé de Pitoa et Garoua 1er.

Il n’en fallait pas plus pour renforcer le dispositif de riposte mis en place par les services déconcentrés du Minsanté, en collaboration avec ses partenaires : prévention à travers la sensibilisation dans les communautés, promotion de l’hygiène et de l’assainissement par la distribution des kits dans les districts de santé, les désinfections systématiques de tous les sites en contact avec les patients suspects, entre autres.

Pour l’heure, difficile de savoir avec précision quels facteurs pourraient avoir favorisé le retour de l’épidémie. Si traditionnellement le choléra est accentué par le retour des pluies, la région est plutôt actuellement en saison sèche, ce qui fait craindre aux autorités sanitaires de la région que la menace pourrait encore perdurer quelques mois.

D’où, la prescription du délégué régional du Minsanté pour le Nord aux populations de respecter plus que jamais les règles d’hygiène et de conduire le plus rapidement possible toute personne présentant des symptômes suspects, dans la formation sanitaire la plus proche. Pour rappel, plus de 40 morts ont déjà été enregistré depuis le début de cette épidémie de choléra dans la région du Nord, ce qui en fait le foyer le plus touché devant l’Extrême-Nord et le Centre.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category