Santé des pensionnés: des soins oculaires disponibles à l’hôpital d’Oback

Une convention de partenariat y relative signée mardi entre la formation sanitaire de référence et la CNPS qui prend en charge les frais à 50%.

Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame, directeur général de la Caisse nationale de Prévoyance sociale (Cnps), l’avait annoncé : « ça va aller très vite ». Quelques jours seulement après la décision du Conseil d’administration de l’organisme de prendre en charge 50% des frais médicaux des pensionnés dans les formations sanitaires du pays, les premières actions sont visibles. Le DG de la Cnps et celui de l’hôpital ophtalmologique de référence Magrabi ICO Cameroon Eye Institute (Micei), le Pr. Daniel Etya’alé ont signé une convention de partenariat. C’était mardi dernier à Oback dans la Lékié, région du Centre. Cette convention se décline dans quatre champs de collaboration. Le premier concerne la prise en charge par la Cnps à hauteur de 50% des soins oculaires de tous les pensionnés qui viendront se faire consulter à Micei. Une bouffée d’oxygène pour les personnes du troisième âge.

L’autre volet de la collaboration est la prise en charge des personnes dites « indigentes ». Il s’agit des Camerounais qui n’ont pas les moyens de venir se faire soigner à Micei. Une enveloppe annuelle de 20 millions de F sera remise à l’hôpital ophtalmologique de référence d’Oback pour permettre à ces personnes nécessiteuses de recouvrer la vue ou de ne pas la perdre. Une enveloppe qui ira crescendo d’année en année, a promis le DG de la Cnps. Ceci parce que la Cnps dispose des formations sanitaires dont certaines administrent des soins ophtalmologiques. Le troisième volet quant à lui se penche sur la collaboration technique en matière de formation, de recyclage des personnels aux techniques modernes. Micei étant très avancée en la matière avec sa technologie de pointe.

Quant au quatrième volet il va s’attarder sur l’extension progressive des unités des soins ophtalmologiques de Micei dans les autres régions du pays. Les régions septentrionales, où sévissent un grand nombre de maladies oculaires comme l’a signifié Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame, sont pressenties pour accueillir les toutes prochaines  délocalisation de Micei. « C’est une journée spéciale dans la courte vie (deux ans seulement) de notre institution. Parce que c’est la première fois qu’une structure nationale de grande envergure comme la Cnps signe une convention de partenariat et d’assistance couvrant les domaines aussi variés, mais tous liés entre eux », a déclaré  le Pr. Daniel Etya’alé. Pour le DG de la Cnps, l’institution dont il a la charge est un organisme social dont la vocation est la mise en œuvre de la politique du gouvernement en la matière.  

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category