Douala : des promoteurs de PME encouragés

Des jeunes entrepreneurs de la ville viennent de recevoir leur certificat de probation pour le référentiel « Made in Cameroun ».

Isabelle Moyo, Nathalie Edimo Kouho, Florence Lissouk et Rachèle Nawa, promotrices de Pme de fabrication des produits cosmétiques et de l’agroalimentaire, sont quatre entrepreneurs de la ville de Douala qui ont reçu récemment leurs certificats de probation pour le référentiel « Made in Cameroun ». Ce certificat qui cible le système de management de la qualité en termes d’organisation de la production a une validité d’un an. Elles viennent de franchir la première étape du processus qui devra aboutir à l’obtention d’un certificat définitif d’une validité de trois ans. Le certificat utilisé ici a été mis en place par un organisme privé de droit camerounais installé à Douala et agréé par le ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique (Minmidt).


Read also : South West: 57 Penitentiary Staff Gain Higher Ranks

Pour le promoteur, Jacques Ndeby, il est question de mettre à disposition des entreprises un système de certification qui soit adapté aux réalités camerounaises. « Nous sommes allés en Occident pour apprendre. Nous devons appliquer les connaissances acquises là-bas ici chez nous. Nous mettons sur pied des labels adaptés aux besoins de nos petites entreprises qui ont fortement besoin de crédibiliser leurs produits aussi bien sur le marché national qu’international ».


Read also : Emballages plastiques : le recyclage s’organise

Un système qui a pour objectif d’améliorer l’organisation de la production des entreprises camerounaises. « Il s’agit ici de s’assurer que 50% du prix de revient reste au Cameroun et que 50% de la matière première est produite au Cameroun. Ce qui entraîne une promotion de la production locale dans la composition des produits et la réduction des importations. Les Pme de Douala qui viennent de recevoir leurs certificats répondent à ces critères », a expliqué notre source.


Read also : Diplomatie : le Consul de Suisse reçoit l’exequatur

Une fois le certificat de probation obtenu, les entrepreneurs engagés dans le processus devront faire face avec succès aux audits pour accéder au certificat définitif qui attribuera une valeur ajoutée à la qualité, donc la crédibilité de leurs produits. L’objectif est de donner une valeur compétitive aux produits made in Cameroon. De six candidats au départ, seuls les quatre ci-dessus ont réussi à franchir cette étape du processus de certification. Cinq autres entrepreneurs de la ville de Douala vont s’engager dans le système de certification dès la semaine prochaine.


Read also : Subventions de l’enseignement privé : du bon usage des fonds publics

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category