Commerce extérieur: les recettes d’exportations en hausse en 2018

Malgré une augmentation de 85 milliards de F par rapport à 2017, la balance commerciale du Cameroun reste déficitaire.

En 2017, les recettes d’exportations étaient de 1 881,9 milliards de F pour 6,1 millions de tonnes de marchandises. En 2018, si la quantité des marchandises exportées a baissé (5,9 millions de tonnes), les recettes d’exportations, elles, ont connu une hausse de 85 milliards de F soit 4,5%. Les recettes pétrolières ont fortement influencé cette situation avec une hausse de 15,8% même si la quantité exportée a connu une baisse.

Par contre, les quantités des exportations de bois et les ouvrages ont augmenté de plus de 13% entrainant ainsi une augmentation des recettes issues de cette opération de l’ordre de 4,4%. Le coton brut s’inscrit dans la même dynamique avec une hausse de 22,7% de recettes et 11,5% de quantité.

L’étude réalisée par l’Institut national de la statistique (Ins) indique que les exportations jusqu’ici demeurent très peu diversifiées et sont constituées principalement des produits issus du primaire.

Poursuivant son analyse, l’Ins indique que ces produits contribuent à hauteur de 75,8% aux recettes d’exportations enregistrées au cours de 2018. Ce sont les huiles brutes de pétrole (43,8%), du bois sciés (8,0%), du cacao brut en fèves (11,9%), du coton brut (6,0%) et des bois bruts en grume (6,2%).

En 2018, les produits camerounais ont été exportés vers 127 pays. Avec ses 23,9%, la Chine est le principal client du Cameroun, suivi de l’Italie, des Pays-Bas, de la France et de l’Espagne dans le quinté de tête. « Le poids des échanges avec les pays voisins reste assez faible dans les statistiques douanières.

Cette situation pourrait s’expliquer par la porosité des frontières engendrant des échanges transfrontaliers non enregistrés dans les statistiques douanières », peut-on lire dans le rapport de l’Ins. Car il faut dire que le Tchad avec ses 166 982 tonnes de produits exportés est le seul pays de la sous-région à figurer dans le top 13 des pays où le Cameroun a exporté en 2018. Cependant, ces données du Cameroun dans les exportations sont atténuées par les importations qui ne cessent de croître.

En 2018, les dépenses d’importations se chiffrent à 3405,2 milliards de F, soit une hausse de 11,5%. Ceci favorisé par des achats de carburant et de certains produits alimentaires notamment les poissons et crustacés. Les importations ont principalement été faites par la So ciété nationale de raffinage pour approvisionner le marché local du fait de son arrêt technique entre avril et novembre 2018. Compilant toutes ces statistiques, il en ressort un déficit de la balance commerciale qui se situe à 1438,3 milliards de F soit une augmentation de 265,9 milliards de F par rapport à 2017 où elles étaient de 1089,5 milliards de F.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category